AUCH RUGBY CHRONIQUES FORUM

Ce forum est dédié aux chroniques colorées des rencontres du FC Auch Gers revisitée par Lou BERET et aux amis du Rugby terroir amazone


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

AUCH s'impose devant GRENOBLE ( 22 à 19 ) à Jacques Fouroux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

RUGBY FCAG Décalages les Chroniques en plein Gers de Michel Sespiaut



FC Auch Gers Rugby passion authentique

Rugby Pro D2 :

2010 2011 Le Rugby Auscitain se mobilise


http://louberet.skyrock.com/



Chroniques du FC Auch Gers


AUCH - GRENOBLE à Jacques Fouroux


Le temps ne fait rien à l’affaire, … tant que la passion sera ovale on reviendra toujours à Jacques Fouroux
Et y gagner ne s’apparente jamais à une sinécure, il fut un temps pas très lointain ou l’ogre Toulousain y laissait quelques plumes
Et samedi les Grenoblois ambitieux mais battus à la régulière, peuvent en témoigner , le village Gerois est toujours debout !


L’énergie de … l’espoir !

Dépassant les clivages les querelles inévitables du village Gersois quand la recherche de moyens accapare l’énergie de ses dirigeants, voilà un club qui a fait son ordinaire d’une capacité incroyable a repousser ses propres limites, encourager tous ceux qui luttent pied à pied aux cotés des dirigeants pour ménager sa survie économique il est encore temps de les rejoindre et e refaire l’union sacrée

Nos joueurs sont fiers de se battre au nom d’un idéal au service d’une solidarité sans faille , un pacte de vie pour défendre pied à pied , bec et ongles, à coup d’orgueil de talent et de sacrifices leur place dans le monde impitoyable du rugby professionnel ou cette belle jeunesse a droit de cité

Les observateurs patentés, brevetés de certitude ne parviennent toujours pas à cerner l’iconoclaste Gascon !

Empêcheur de jouer en rond pour les tendancieux qui voudrait stigmatiser ses soi disant limites, vertueux du combat et défenseurs de ligne hors pairs pour les plus élogieux d’entre eux , ce sont les ingrédients indispensables pour qui veut réussir dans ce club ,

Mais le compte n’y est pas !

Ce club d’artisans a avant tout, une âme

Ici on y révèle et depuis toujours les vertus du labeur bien fait , nos piliers et talonneurs sont élevés en plein Gers et le peuple Gersois se plait a distinguer les victoires arrachées sur des appuis et des reins orgueilleux
Pour les plus récents de ces avants de devoir , sans oublier les grands anciens de Le Droff à Graou , de Bertolucci à Campo , aux internationaux révélé comme le Valenciens Barcella éclos a Jacques Fouroux , à la génération Menkarska Bourust en passant par Barozzi Delon , les années passent le talent de la formation perdure qui n’est pas pour rien dans le maintien de ce club dans le sérail du professionnalisme

Autour du capitaine emblématique Stephen Saint Lary et du taulier Greg Menkarska de petits jeunes progressent dans le culte de l’humilité dont la statue du commnandeur est le grand frêre Tao Tapasu tel un Vincent Campo , Yannick Delon et autre Nerocan revenu reconquérir les siens
Pour ne parler que des enfants du pays , ne pas partir trop tôt se bruler les ailes les sergents recruteurs peuvent attendre ,pour peu qu’on les y laisse grandir encore un peu , il y aura encore sur notre bonne vieille terre des lendemains qui chantent
L’occasion de tirer un coup de chapeau au tiers du championnat à Greg Patat et Julien Sarraute qui gardent la tête froide en toute circonstance , mieux encore que leurs illustres prédécesseurs qui aiguisait parfois les tensions fédératrices ça aussi mérite d’être distingué

Même si l’inclinaison du public Auscitain se porte vers les hommes forts comme le défi de la mélée fermée ou les ballons portés
Derrière nos trois quarts détiennent aussi des trésors de talent avec Titi Bosque expérimenté capitaine de France à 7, Erwan Berot pétri de talent qui engage enfin une saison pleine sans pépins physiques, Anthony Sallecanne et Christophe Clarac emmènent la meute et font la paire au service exclusif du collectif et d’une saine rotation sans laquelle il n’y a point de salut pour une équipe comme la notre qui ne dispose pas d’un effectif pléthorique


FCAG irréductible

Les médias y perdent leur latin, les observateurs patentés soulignent parfois avec une pointe de fatalisme le miracle permanent, comme on le ferait d’un grand malade que l’on souhaite ménager et que l’on hésite à condamner,
Tant il s’accroche , rien n’y fait, les joueurs passent , le FCA est toujours debout ; vaille que vaille

Et le convalescent se porte pas mal ma foi ! capable de planter un essai de trois quarts digne d’être proposé aux écoles de rugby , quand certaines caricatures voudraient le cantonne aux travaux forcés des besogneux et des sans grade !

Cette terre inexpugnable fermente encore et toujours de promesses à cueillir qui ne tomberont pas toutes au champ d’honneur, la cueillette des espoirs continue d’approvisionner les clubs les plus huppés du Top 14 signe d’une vitalité qui ne se dément pas , signe que ce club a encore un avenir !
Alors qu’à l’occasion de la visite du patron de la ligue Pierre Yves Revol , les dirigeants Auscitains lui demandent de soutenir une nouvelle péréquation donnant plus de moyens aux clubs formateurs, voilà une juste revendication
Que ne renierait pas tout bon syndicaliste , pour celui qui veut bien prendre en considération la contribution sportive du club Gascon
Pour l'instant le FCAG a capitalisé 750 000 € de droit TV sur un budget de 2,5 millions.


Quand Chereque retrouve les vertus de la discrétion

Demandez a l’impayable président Grenoblois Chereque candidat déclaré à la qualification , au demeurant patron d’une solide phalange , complète dans toutes ses lignes en l’absence au centre Pierre Aguillon l’enfant du pays blessé à une cuisse et indisponible , Chereque le frêre de l’autre , qui avait coché une victoire pour se relancer en terre Auscitaine , extrapolant sans doute sur la victoire heureuse de l’an passé , oubliant le bénéfice d’un holdup , qu’il avait eu le mauvais gout de parader sans vergogne sous le chapiteau sous les horions des partenaires autour du bar des amis

Grenoble qui avait l’an passé bénéficié d’une étrange mansuétude arbitrale, pour ceux qui se souviennent de la mêlée Grenobloise ravagée en fin de match sous ses poteaux, devant un référé impassible

« Le frangin de l’autre » a eu samedi soir, la défaite plus modeste, transformé en courant d’air invisible au cours de la réception d’après match

Nous lui recommanderons fraternellement d’éclaircir ses revendications d’une louche de modestie, toujours bienvenue avant de se rendre au pays des « irréductibles » en lui rappelant fors à propos que ne vient pas gagner qui veut à Jacques Fouroux , j’ajoute qu’il s’honorerait en soutenant les doléances des clubs formateurs dont il fut l’heureux bénéficiaire avec la signature de Pierre Aguillon titulaire affirmé dans son groupe , formé à Auch dés les cadets je peux en témoigner !

Après Dax, Oyonnax c’est donc un autre prétendant à la qualification, Grenoble qui a touché des épaules sur l’herbe de Jacques Fouroux
Ce coquin de maitre Jacques ,dont les dirigeants Grenoblois avaient courtoisement honoré d’une gerbe la mémoire , nous avait ménagé de là haut un suspens accroche cœur entre ses deux anciens clubs, dont lui seul avait le secret

Irréductibles contre Mammouths le choc promettait d’être déflagrant il tint ses promesses dans un suspens insoutenable en fin de match quand Grenoble tenta le tout pour le tout en vain non sans faire frémir les gradins qui soutinrent sans défaillir notre équipe arque bouté en défense .

Jacques le magnifique, aurait apprécié de voir ses cadets de Gascogne se dépouiller pour finir l’ouvrage après avoir mis d’entrée Grenoble KO d’un essai uppercut, un laser d’Erwan Berot à montrer à toute les écoles de rugby, déchirant l’arrière défense Grenobloise après que d’une croisée astucieuse Pierre Alexandre Dut est mis sur Orbite la flèche Buto, fracassant à coup d’épaules les gonds d’une défense pétrifiée

De la belle ouvrage, du culot, l’audace, de la jeunesse au service d’un collectif soudé et d’une défense sans faille à l’image d’un Mickael Eymard signant son retour d’une prestation
Incroyable ; le repositionnement d’Aloisio Buto au centre a permis d’exploiter tout un potentiel largement sous utilisé sur l’aile

TAO Faatauoloa Tapasu , l’incombustible

Un mètre quatre-vingt-treize et 110 kilos, des bielles en guise de bras pour happer concasser tout ce qui lui passe entre les mains , jaillissant de la soute pour s’envoler tel une escarbille en bout d’aile en seconde période happer un ballon brulant , intenable , irrésistible , tel la légende Guy Boniface au Stade Montois il faudra bien un jour lui ériger une statue dans l’enceinte du Moulias , ne serait ce que pour laisser une trace aux futures générations , et perpétuer les qualités hors du commun de l’homme autant que du joueur qui a 38 ans incarne la « gersitude » sous son meilleur profil

Homme du match disons simplement qu’il pourrait l’être à chaque fois !

Soyons fiers de côtoyer et voir évoluer pareil homme, le FCAG honore sa légende avec de tels joueurs venu il y a six ans déjà de ses contrées lointaines de l’ile au long nuage blanc il a conquis la Gascogne toute entière par sa fidélité sans faille tout autant que par son humilité et désarmant de gentillesse , il est vrai que ses performances constantes parlent pour lui ! Dire qu’il réalise certainement sa meilleure saison à prés de 38 ans

AUCH s’éloignée un peu de la zone de turbulences

En difficulté au classement mais en progrès dans le jeu, les Auscitains se devaient de l'emporter pour se donner de l’air, c’est chose faite, désormais douzième le FCAG s’est donné de l’air avant de retrouver en Haute Garonne Colomiers pour un derby ou les Gersois conscients de leurs possibilités auront tout à gagner !

Pour peu que nous réussissions à scorer davantage sur nos temps forts et tuer les matchs quand c’est possible, voilà les compétences que les hommes de Patat doivent décrocher, pour arracher à l’extérieur cette victoire qui équilibrerait définitivement les compteurs

A vous de jouer, ça commence samedi en huit à Colomiers !
________________________________________
Rugby/PRO D2. Auch-Grenoble. 22-19.
Auch 22-Grenoble 19
M-T : 13-6. 2500 spectateurs, arbitre M. Dubès (Côte d'argent).
Vainqueurs: 1 E Bérot (10); 1T et 5 P (5, 32, 50, 61, 69) DutVaincus: 1 E Dupont (72); 1T et 4 P (15, 37, 43, 54) Dalla Riva
Evolution du score: 3-0, 10-0, 10-3, 13-3, 13-6, 13-9, 16-9, 16-12, 19-12, 22-12, 22-19.
Auch: Duffau; Bosque, Acebes, Buto, Bérot (Thierry 66) (o) Dut (m) Salle-Canne (Clarac 73), Eymard, Fabre (Medvès 40), Saint-Lary (cap); Valdès, Tapasu; Menkarska (Kwarazfélia 73), Campo (Casals 62), Delom (Nérocan 62).
Remplaçants. Tempo.: Valdès par Etchégaray (35-38).
Grenoble: Dalla Riva; O'Connor, Hunt, Jahouer, Human ( Dupont 40) (o) Stewart (9) Senio (Pelissié 58); Marechal, Chaplain, Bernard (Driollet 65); Farley (cap), Veyret (Talasinga 55); Edwards (Cheron 66) , Bianchin (Lozupone 65), David (Mutapic 55).
Expulsion. Temporaire.: Maréchal (29, antijeu).
L’homme du match : Tau Tapasu (Auch)

Michel Sespiaut

http://louberet.skyrock.com


Voir le profil de l'utilisateur http://louberet.skyrock.com/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum