AUCH RUGBY CHRONIQUES FORUM

Ce forum est dédié aux chroniques colorées des rencontres du FC Auch Gers revisitée par Lou BERET et aux amis du Rugby terroir amazone


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

AUCH retrouve fougue et réalisme et renoue rillament avec la victoire devant AURILLAC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin


Admin
RUGBY TERROIR AMAZONE – Décalages …

Michel Sespiaut Chroniques en plein Gers

FC AUCH Gers 34 - AURILLAC 23

Samedi 31 Octobre 2009 au Moulias Stade Jacques Fouroux

AUCH, bon pied bon œil avec un Benjamin Feilles inspiré à l’ouverture a retrouvé du réalisme, et remporte une rencontre décisive 3 essais à 1 devant Aurillac



Première titularisation à Auch pour Benjamin Feilles, meilleur réalisateur de la journée avec 19 points dont 2 drops

Tableau d’honneur pour l’ensemble du Groupe Auscitain
Mention spéciale Benjamin Feilles 19 points 2 drops.

Ce n’était pas un week end ordinaire pour le FCAG qui a fait peau neuve en retrouvant le chemin de la victoire à domicile

Vendredi soir veillée d’armes pour une équipe en manque de victoire ,encore frustrée par la déconvenue Dacquoise, les fibres du paletot des irréductibles égratignées pour être passé à coté de quelque chose de grand à Dax ,on reconnait la valeur d’un groupe à son refus du doute et la spirale de la défaite .Les hommes du Capitaine Stephen Saint Lary préparaient la revanche contre le sort et on su relever le défi



Dans le même temps au terme d’un processus qui met
un terme aux luttes fratricides qui fragilisaient notre club depuis trop longtemps , la voix de la sagesse et de la conciliation a prévalu quand son président Bernard SALAM a consenti à refonder l’association du FCAG ,régénérée sous l’impulsion décisive d’Eric BELOOUSSOFF afin de redynamiser sans plus tarder une structure capitale pour la détection et la formation, les deux mamelles du Rugby Auscitain tarie depuis le départ œdipien d’Henry Broncan le « détecteur bonifieur » parti sourcier ailleurs , aimanter avec un savoir faire inégalé les jeunes talents, venus désormais grossir les légions de la Tribu Agenaise du Lot et Garonne à la reconquête effrénée du TOP14

AUCH sous peine de disparaitre se devait de réagir et organiser son pôle amateur en faisant appel à de nouveaux hommes de terrain joueurs protes au cœur du Rugby Auscitain et Gersois comme les hommes de terrain Thierry Labric , Roland Pujo ou Nicolas Pagotto contraint sur blessure à interrompre sa carrière de joueur professionnel et lancer avec ces hommes neufs l’ impulsion décisive pour hisser nos couleurs au niveau des exigences du Rugby Professionnel, quand on ne peut acheter le talent on se doit de le façonner pour maintenir son rang

Hommage à Bernard Salam

L’heure pour moi aussi de saluer avec affection le président Bernard Salam qui m’a accueilli dans la famille tumultueuse du Rugby Auscitain et dont l’attachement depuis prés d’un demi siècle à son club de cœur ne s’est jamais démenti et est reconnu de tous ; lui qui a tout connu, des galères comme les heures de gloire éphémère ; qui a su convaincre en son temps notre capitaine actuel Stephen Saint Lary, il était juste à l’heure du bilan de rendre hommage à la fidélité d’un homme d’amitiés et de rugby que j’aurai toujours plaisir à retrouver autour des terrains.
On retiendra l’hommage officiel appuyé du Président du Conseil Général Philippe MARTIN, toujours présent au soutien du club quand la nécessité l’exige

Après Bernard Lafitte usé par 10 ans de présidence d’un volontarisme forcené et une séparation secteur associatif et professionnel à marche forcée mal maitrisée, c’est donc une nouvelle page du Rugby Auscitain qui se tourne.
Bernard SALAM et son bureau se sont effacés à leur tour afin de permettre au Président BELOOUSSOFF, le seul à même d’assurer la pérennité financière du club d’aller au bout de ses idées et de réorganiser le club en profondeur
L’homme a beaucoup appris en peu de temps et saura s’entourer pour assurer la pérennité du club son seul objectif déclaré

Son projet repose sur la refondation de la structure associative, capitale pour irriguer les forces vives de notre club, sa finalité derrière le sport éducatif et de loisir est plus que jamais de faire éclore un contingent de joueurs locaux de haut niveau , détectés au cœur du pays Gersois, de futurs talents à former dans notre centre de formation piloté par le Co entraineur Julien Sarraute et désormais d’infrastructures compétitives comme la salle de musculation réalisée par l’ancienne équipe, le fil rouge et blanc sera également de former nos éducateurs de l’école de Rugby aux espoirs, fédérés par une approche coordonnée débouchant sur un projet de jeu commun du club .


FCAG Le pari de l’avenir

La passion conjuguée à la rationalité de l’économie des moyens, faire mieux avec moins que les autres suppose d’être imaginatif, laisser le souffle de l’initiative en conservant l’esprit amateur qui fait encore la différence, toute cette richesse inestimable d’un club familial comme le FC Auch Gers ou il fait bon vivre une belle jeunesse quand on est un « apprenti » du Rugby
Sa devise « Petit mais costaud » « petit mes ardit » en occitan lui va comme un gant, souhaitons aux jeunes pousses de continuer à s’en inspirer

Voilà le vrai challenge en forme de pari à quitte ou double sur l’avenir, que le FCAG s’apprête à relever en bon « irréductible »
Aucune bonne volonté ne sera de trop, aucun enthousiasme négligeable pour consolider la maison commune

Un maillage du territoire, des relations de confiance et d’échange concrets avec les clubs du département pour alimenter le centre de formation qui doit être la vitrine du jeune Rugby Gersois, la structure associative a pour vocation première adossée au rugby pépinière de l‘école de Rugby et l’ école de la vie telle qu’on la connu , de régénérer régulièrement notre équipe première.

Les hommes neufs appelés disposeront fatalement d’un budget officiel permettant de défrayer les jeunes talents du département avant que les sirènes du Lot et Garonne ou d’ailleurs ne les happent, pour une autre forme de ce rugby pourcentage en forme de miroir aux alouettes, ou le cursus scolaire est parfois mis sous l’éteignoir d’une hypothétique carrière loin des siens, oubliant pudiquement le nombre d’appelés et le peu d’élus !

A Auch deux structures associatives et professionnelles distinctes imposées par les statuts professionnels qui ne doivent faire qu’un seul et unique club

Les querelles du tout à l’égo n’ont plus cours et doivent s’effacer face à l’intérêt supérieur qui commande d’aider la nouvelle équipe, et je me réjouis que boutefeux et jusqu’au boutistes se soient effacés pour que les assemblées se passent dans un climat apaisé, et laisser toutes les chances à notre club de s’écrire un avenir

Coté match Réconciliation par le jeu

Sacré Pierre Broncan lui qui connait bien les soubresauts de la maison Rouge et Blanche pour avoir traversé l’an passé une année difficile, mais avait ouvert à sa jeunesse en son temps les portes de l’élite du rugby Français, les ficelles du métier et bon sang ne sauraient mentir.
Le Néo Cantalou avec malice, avait déclaré dans la Presse que la pression reposait sur les épaules Auscitaines fragilisées par 3 revers consécutifs, dont le dernier déplacement improductif dans les Landes, d’autant plus rageant quand on a vu la débandade Dacquoise à domicile hier soir face au réalisme de Narbonnais désormais solides outsiders .Il y avait la place à Dax mais la faillite de notre buteur a compromis l’affaire

Mais les protégés du duo Patat Sarraute, revivifiés par la titularisation à l’ouverture de Benjamin Feilles en animateur de jeu et buteur consistant, ont su renverser les montagnes du doute affoler le « planchot » pour s’imposer nettement 3 essais à 1 devant les massifs Cantalous remis à distance chaque fouis qu’ils tentaient de revenir au score

Sans l’ombre d’une discussion les « plombés du Cantal » repartent leurs quintaux sous le bras , sans le moindre point dans la besace, une défaite sèche comme un coup de trique qui n’était certainement pas au programme de l’ami Pierre, quoi qu’il en dise, il suffit d’avoir assisté au coup de gueule éructé à sa sortie sur son pilier droit Caldeyroux sur les jantes , savamment torturé par Roman Suster, 1 er capitanat victorieux en Pologne avec la sélection Tchèque la semaine passée pour le gaucher intraitable ! .

Benjamin Feilles le gamin bon pied bon œil titularisé, ne doute pas et a fait preuve d’une maitrise étonnante symbolisée par ce drop claqué après la sirène de la mi temps à la suite de plusieurs petits tas minutieusement recentrés, passant un drop haut les perches qui signifiait bien aux Aurillacois que le réalisme était redevenu Gersois

Enfin, les efforts de nos avants trouvaient leur juste récompense ; de quoi fouetter la « grinta » de « Boulon » alias G.Menkarska, bondissant des soutes pour pousser quelques charges tonitruantes ; une fois de plus la première ligne adverse rendait les armes plombée par les coups de butoir Auscitains
Les Cantalous décollaient en bout de piste à chaque coup de piston de Gregory Menkarska et Roman Suster impériaux samedi soir, la corne brulante avait déjà donné le tempo. .
Au fauteuil d’orchestre Sébastien Bruere au diapason, se bonifie année après année, ardent au combat dur au mal et joueur de ballon, Sébastien est devenu désormais un « talonnier » de première bourre !

Il fallait le dire

Pour avoir parfois douté de la pertinence de la reconversion du troisième ligne, imaginée par Henry Broncan, je me dois lui tirer un coup de béret appuyé pour son match comme pour l’ensemble de son début de saison tonitruant à l’image d’Alex Ricaud épatant comme toujours et finissant en boulet de canon transperçant le cœur de la défense Aurillacoise aux abois en fin de match !

Oui Pierre la pression était bien Auscitaine, mais elle coulait plutôt samedi soir dans les bocks de la Bodega Paquito qui redécouvre match après match la convivialité, au rythme de la bandas Los Clapicos de Pavie, venus ponctuer la victoire de la réconciliation et partager les talents d’or avec un public conquis.
Brèves de match
(Extrait La Dépêche) Après un rapide round d'observation, les maîtres à jouer des deux camps, Benjamin Feilles pour Auch et Rory Teague pour Aurillac, allaient tester les défenses adverses en allumant de nombreuses chandelles. Au final c’est la cantalien qui tiendrait la chandelle, mouché par l’insolence du jeune Feilles qui a confirmé incontestablement les bons points marqués à Mont de Marsan
Il était donc clair que cher au rugby pourcentage, l'occupation du terrain par le jeu au pied allait s'avérer un élément déterminant pour la victoire. Mais c'est sur une pénalité vite jouée à la main qu'Anthony Salle-Canne allait mystifier la défense cantalou, Mathieu Acebes pris pouvait libérer pour Thomas Bastelica qui pointait le premier essai auscitain, Benjamin Feilles transformait (7-0 à la 3e). Rory Teague réduisait immédiatement le score sur faute gersoise (7-3 à la 5e). Un superbe mouvement d'ensemble auscitain permettait dans la foulée à Sergio Valdès de s'écrouler en terre promise (12-3 à la 7e). Suite à un judicieux petit coup de pied de Feilles, intenable, les Aurillacois sont à nouveau pénalisés, le buteur gersois creuse l'écart (18-9 à la 30e). L'indiscipline auscitaine permet à Teague de maintenir les siens à portée (18-12 à la 35e). Alors que la sirène vient de retentir, la mêlée gersoise prend le dessus et Feilles claque le drop (21-12 à la pause). Les Cantalous repartent sur les chapeaux de roue, le centre Baleinadogo servi au pied marque l'essai (21-17 à la 42e). Une nouvelle mêlée gagnante permet à Feilles d'augmenter l'avance gersoise à la 45e. Pour jeu dangereux, l'ailier cantalou, Valentin, écope d'un carton rouge, Feilles donne 10 points d'avance aux siens à la 50e. Le talonneur auscitain Campo prend un carton jaune pour plaquage dangereux. Les Aurillacois qui n'ont pas abdiqué reviennent à 27-20, puis 27-23 à la 75e par le pied de Teague. C'est encore grâce à sa mêlée que le FCAG termine en beauté après une combinaison Ricaud, Salle-Canne pour enfin Thierry qui pointe le 3e essai gersois, transformation de Feilles. Score final 34-23.

Ne serait ce la blessure aux adducteurs de Tom Patterson qui marche sur les traces de Nicolas Pagotto ; le diable nous ferait presque supporter les Anglais ! , le bilan de la soirée est très favorable au FC Auch Gers
conjugués aux défaites à zéro point d’Aix en Provence à domicile, du Stade Montois étrillé à Agen, de la défaite de Begles Bordeaux, la soirée a été favorable à nos couleurs , 6 points d’avance sur les Aixois premiers relégables, Colomiers souffreteux ayant fait l’essentiel pour sortir de la zone rouge en battant péniblement Lannemezan de quatre points, l’humilité est bien de mise à tous les étages de la PROD2 . Pour les hommes du haut plateau à 12 points du premier non reléguable, la suite du championnat se limitera à tenter d’arracher une première victoire, peut être face à Tarbes, voilà qui aurait du piquant entre Hauts Pyrénéens !

Confirmer devant Grenoble

Samedi nos protégés remettent le couvert devant Grenoble auteur d’un match nul à domicile et qui semble marquer les pas , l’appétit vient en mangeant , je ne crains pas l’excès de confiance ,car l’équipe voudra confirmer ses bonnes dispositions, tout juste une ligne de trois quarts à remanier à nouveau avec la blessure de Patterson ,si Dulin est trop juste comme Titi Bosque pour reprendre , samedi soir prochain mais au terme de ce nouveau bloc de 5 matchs on y verra plus clair dans l’optique d’assurer le plus tôt possible le maintien.
Adishatz les amis !


« En davan toustem » – En avant toujours

http://louberet.skyrock.com


Les amis retrouvez mes Rubriques en ligne sur la Radio Gascogne FM

http://www.gascognefm.com/

Le forum de discussion autour des comptes rendus de match
http://auchrugbychroniques.forumsclub.com/forum.htm

Voir le profil de l'utilisateur http://louberet.skyrock.com/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum