AUCH RUGBY CHRONIQUES FORUM

Ce forum est dédié aux chroniques colorées des rencontres du FC Auch Gers revisitée par Lou BERET et aux amis du Rugby terroir amazone


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

CARCASSONNE AUCH Victoire et reconquete à Carcassonne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]


RUGBY FC Auch Gers DECALAGES
CARCASSONNE - AUCH

RUGBY FCAG Décalages les Chroniques en plein Gers de Michel Sespiaut


FC Auch Gars Rugby passion authentique

Rugby Pro D2 :

2010 2011 Le Rugby Auscitain se mobilise


RUGBY TERROIR AMAZONE Décalages …

http://louberet.skyrock.com/
2010 2011 Le Rugby Auscitain se mobilise
RUGBY FC Auch Gers DECALAGES ... Les Chroniques de Michel Sespiaut
Rugby Pro D2 :

2010 2011 Le Rugby Auscitain se mobilise


Nathan Thierry, Patrich Bosque, Hogo Rongieras , Frédéric Medves 4 mousquetaires parmi les 23

Avant propos
Une pensée pour la Berjalie
Il y a comme un cruel paradoxe après deux années difficiles à célébrer le redressement sportif du Rugby Auscitain ,
au moment même ou à l’étage au dessus , Bourgoin , autre creuset formidable du Rugby Français s’affaisse, exangue sous les coups de boutoir du professionnalisme impitoyable et la course folle aux budgets déraisonnables qui ont vampirisé hommes et forces vives
mes pensées vont vers les joueurs et dirigeants de ce club de légende authentique , à l’état d’esprit remarquable et en particulier à ses deux entraineurs Xavier Péméja et particulièrement Eric Catinot que j’ai eu l’honneur de recevoir d’apprécier puis de connaitre, d’Oyo à Bourgoin, sacrifiés sur l’autel des commodes boucs émissaires par un président mécène, déboussolé
Bourgoin est tombé devant le promu de PROD2 La Rochelle , encaissant 5 essais et le bonus offensif à un rival , dernières convulsions d’un club asphyxié épuisé , exangue, mais qui renaitra de ses cendres , loin de l’élite qui l’a déjà oubliée

Il n’y a pas que le sport qui soit cruel et impitoyable pour les faibles , la belle mécanique du rugby spectacle à défaut d’être toujours spectaculaire passe avec un beau cynisme à pertes et profits , au tremolo des sanglots longs des violons monotones , le renoncement fatal d’un club, formidable pépinière de talents pour l’ensemble du Rugby Français
Bourgoin est mort debout comme ses fantassins , joueurs tétus, qui ont longtemps cru reculer l’échéance fatidique et que l’on a laissé brisé comme leurs rêves , pour certains comme l’ailier Coux , joueurs depuis l’école de Rugby
Quelques millions d’euros de plus ou moins dans la lessiveuse du barnum, font toute la différence et croyez vous que les matchs seraient moins intenses , les joueurs moins concernés , la compétition moins intense si la concentration des talents ne déguisait pas certains clubs en sélections de Province , dont ils ne veulent pas entendre parler !
Derrière le CAC 40 se profile le Top 6 et des demies finales dont seul l’ordre reste à établir , tu parles d’un suspens !
Avec Biarritz Montpellier et Castres comme outsider
Il reste juste à espérer que les investisseurs prophètes , de Boudjellal à Lorenzetti restent longtemps fidèles à leur danseuse et à leur mégalomanie qui ne supportera pas la décrue suite à des résultats décevants dont la noble incertitude du sport ne s’exonere pas
Pourvu qu’il fassent bouillir la marmite , peu importe s’ils dopent artificiellement un système dont l’emballement pourrait par déflagration précipiter tout ce beau monde dans une déchirante remise en cause , une fois rubans et paillettes fanés , quand à la fin du bal on compte les musiciens
Tous n’en mouraient pas mais tous étaient atteints disait ce bon Jean , sur la terre Gasconne on a payé cher pour voir , et le mirage a bien failli nous engloutir , aussi il faut se réjouir qu’il se trouve encore sur cette terre et ailleurs , des joueurs et des dirigeants raisonnables pour cultiver le sillon de cette vielle terre de tradition ovale et pour qu’un club comme notre bon vieux FCAG existe encore dans le rugby professionnel, autrement que comme un alibi , comme un parfait outsider , formidable et unique pour servir ce jeu que l’on dit d’antan mais que je voudrai de toujours ,
dont on disait qu’il était l’apprentissage de la vie
Aussi mes amis , après un mois de décembre cruel , cette victoire rayon de soleil à Carcassonne au ceur de l’hiver
porte toute la charge émotionnelle d’une revanche sur le mauvais sort
je veux y lire la marque du renouveau du rugby Auscitain tant espérée et qui semble poindre à l’horizon
A titre personnel , je la dédis à Albert C qui veille sur nous désormais de la haut pour que nous n’oublions jamais le chemin des hommes de bien qu’il nous a montré par sa seule conduite et sa gentillesse désarmante
AUCH sorti de la gangue de la morosité ou deux années terribles l’avait plongé, mérite désormais un élan populaire plus soutenu
Haut les cœurs
avis est lançé au public Gersois, engoncé dans le souvenir des saisons d’anthologie , et depuis deux ans trop souvent clairsemé et apathique
je veux lui dire qu’il a retrouvé une équipe conquérante et qu’il doit réapprendre à redevenir supporter pour faire vivre encore longtemps cette belle « exception culturelle »
Dés dimanche montrons ensemble à Jacques Fouroux , la vigueur de la passion ovale dans le Gers

Un FCAG en reconquête

Carcassonne (stade Albert-Domec): Auch bat Carcassonne 16 à 10 ( mi-temps: 13-0)
Spolie de victoire pour l'ouverture de la saison a Jacques FOUROUX par des Carcassonnais bénéficiant du trèfle du promu, les irréductibles Gersois ont remis les pendules a l'heure ce samedi soir et leur bel esprit de corps a eu droit de cite , vainqueurs sans discussion du match retour en pays Cathare (16 a 10) ce, sans jamais trembler

2 essais dont un du tsunami Aloisio Buto

Avant Auch , seuls Albi et Lyon les deux premiers avaient su s'y imposer !
En déplacement professionnel cette semaine à Carcassonne , j’avais pu mesurer dans la presse locale , ;l’attente énorme qu’il y avait autour de ce match qui devait confirmer les ambitions Carcassonnaises en vue d’une qualification
Baradat lui-même en ancien Auscitain averti , et curieusement gardé en réserve par Christian Labit hier soir , avait prévenu que l’orgueil Gersois n’avait pas digéré le camouflet du match aller , et que s’il fallait rejouer , 9 fois sur 10 Auch se serait imposé
Le stage à Quillan , pour souder l’esprit de commnado n’a pas suffit , les Cathares sont retombés de leur nuage et la quote Auscitaine a bondi à la bourse des impécunieux qui soldent toujours bien vite ces indéracinables Gersois, dont ils s’accomodent souvent avec une pointe de commisération, dont Lou BERET se délecte pour mieux les tamponner , mais jamais à retardement

Pour la première fois depuis le début de la saison, le « huit » carcassonnais a trouvé à qui parler. Il a été chahuté en mêlée et sur les regroupements. Et dans ces conditions s'est mis à la faute à plusieurs reprises pour le plus grand bonheur des Auscitains.
Autre fait du match, Carcassone n’a pas été prophête dans son pays et n’a pas su titrer parti du vent , paramètre incontournable de ces latitudes
le choix discutable en première période, des Carcassonnais, de ne pas tenter de pénalité. 4 au moins étaient dans leurs cordes, quand bien même ils jouaient face au vent. En seconde période les locaux refaisaient surface en inscrivant un essai collectif. Insuffisant devant l'envie auscitaine pour espérer l'emporter. Les Carcassonnais arracheront tout de même le bonus défensif à la 78e sur une pénalité de Rosalen des 22 mètres en coin.
Et comme il n’y a de meilleur hommage que celui de l’adversaire écoutons le joueur Carcassonnais
Mohamed Ben Bouhout : « Les Auscitains nous ont fait redescendre sur terre. On a subi énormément en mêlée, moi le premier, et c'est la première fois de la saison. Il y a de quoi réfléchir car le week-end prochain c'est Lyon qui nous attend ».
Et dire que nous étions privés de Boulon Menkarska , allons il n’ y a de quoi espérer dans l’avenir
les comptes sont donc soldés avec la Cité
Cette victoire est tout sauf un coup chanceux , et nous pouvons l’apprécier à son juste prix
Ce réalisme nouveau et une régularité dans la performance qui semble se dessiner sont porteurs d'espoir pour la suite de la saison qui nous réserve encore quelque beaux rebondissements
Bien sur rien n’est acquis , aucune tête ne va enfler cette semaine , et cette belle victoire ne sera validée que si nous battons à domicile la Section Paloise
Il n’empêche nous avons le droit aussi de réver un peu , de retrouver un peu d’ambition ,ça ne coute pas trop cher en cette période de vœux et il faut tous ensemble apprendre à regarder vers le haut du classement , c’est le premier bienfait de cette victoire , même si elle ne rapporte pas davantage de points que la victoire étriquée ramenée de Saint Etienne

Alors , et si Auch jouait les troubles fêtes de la seconde moitié du championnat ?
De quoi faire vaciller quelques belles certitudes dans la course a la qualification c'est encore un peu tôt pour le dire
Mais c'est déjà bien agréable de de poser cette question

Outsider et plus si affinités 10 eme ce soir un costume qui nous va bien , pourquoi ne pas grapiller encore quelques places ,au dessus de ce ventre mou qui ne convient pas vraiment au tempérament de nos mousquetaires auxquels la trêve a fait le plus grand bien !
Et puisqu'il est coutume de dire que l'appetit
vient en mangeant !

Alors Dimanche prochain a 14H00 sous les cameras de Sport + notre vieux stade du Moulias revêtira son habit de lumière pour accueillir la Section Paloise qu'elle devance désormais au classement , et si les supporters Béarnais seront bienvenus, l'hospitalité Auscitaine n'etant pas une legende , nos joueurs ne seront pas forcément galants sur le pré pour accueillir les verts de la cite du bon roi Henri

Le souvenir du nul rocambolesque de l'an passe , au prix d'une penalite enfumée, suffira pour maintenir une motivation qui était ce soir étincelante !

De la haut ce soir Maitre Jacques doit avoir les yeux qui brillent malicieusement

En daban toustem ...

Le rugby
a aussi l'accent du Gers




Michel Sespiaut

http://louberet.skyrock.com

Fiche Technique
Carcassonne 10 Auch 16
MT: 0 -13; 5.000 spectateurs; arbitre: Jérôme Lamirand (Béarn).
Vainqueurs : 1 E Butonidualevu (2); 1T Dut; 3P Peluchon (3, 18, 25, 56) .
Vaincus : 1 E Koffi (47); 1T Garcia; 1 P Rosalen (78).
Evolution du score : 7-0, 10-0, 13-0, 13-7, 16-7, 16-10
CARCASSONNE : Solana (Morel, 56); Lazzarotto, Tidjini, Le Bouhris, Codjo (o) Garcia (Rosalen, 60) (m) Siro (Mahé, 71); Teyssier (Baradat, 48), Koffi, Etien (cap); Guironnet, Jeannard (Guicherd, 56); Ben Bouhout, Sidobre (Cidre, 56), Delboulbès (Paloméra, Cool.
AUCH : Peluchon; Bosque, Thierry, Butonidualevu, Acebes (o) Dut (Duffau, 62) (m) Clarac; Rongiéras, Eymard (Medves, 62), Saint-Lary (cap); Valdès (Lacroix, 75), Tapasu; Kwarazfelia (Magnan, 65), Campo (Bissuel, 75), Delom (Nérocan, 56). Exclu. Tempo.:: Ro ngiéras (33, faute technique).
La note du match : 11/20-L'homme du match : Aloisio Butonidualevu (Auch).

Voir le profil de l'utilisateur http://louberet.skyrock.com/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum