AUCH RUGBY CHRONIQUES FORUM

Ce forum est dédié aux chroniques colorées des rencontres du FC Auch Gers revisitée par Lou BERET et aux amis du Rugby terroir amazone


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Sortie de route à Colomiers … …

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Sortie de route à Colomiers … … le Mar 23 Nov - 21:59

RUGBY FCAG Décalages les Chroniques en plein Gers de Michel Sespiaut



FC Auch Gars Rugby passion authentique

Rugby Pro D2 : 2010 2011 Le Rugby Auscitain se mobilise


RUGBY TERROIR AMAZONE Décalages …

http://louberet.skyrock.com/



Rugby Pro D2 : Samedi jeu de culbuto à Colomiers



http://louberet.skyrock.com/

Décalages, le rugby en plein Gers de Michel Sespiaut

Chroniques du FC Auch Gers

COLOMIERS RUGBY – FC AUCH GERS
Samedi 19 Novembre 2010 Stade Michel Bendichou

Sortie de route à Colomiers !

La fameuse victoire à l’extérieur espérée par tous les supporters venus en nombre attendra l’Arlésienne des lendemains qui chantent peut être en Provence , mais pour l’heure le FCAG se doit d’abord à lui-même une revanche

Tous les ingrédients n’étaient pas réunis et la soupe a tourné au brouet amer

Au pain sec et à l’eau

Du combat certes, de la vaillance à revendre mais pour quel profit ?

pour n’avoir pas su se montrer lucide à défaut d’être génial face à un adversaire limité mais coriace le FCAG a bien failli tout perdre , dans des relances insensées en bout de match depuis ses propres 22 mètres alors qu’elle avait eu les pires difficultés à aligner trois passes de rang
péché d’orgueil mal placé , quand l’intérêt supérieur commandait de préserver le maigre point de bonus offensif acquis aux forceps , sur lequel on ne crachera pas en ces période de vaches maigres

On avait espéré le veau gras mais il faudra encore se dépouiller et jouer les équarisseurs samedi devant Narbonne pour rester arrimés à la course au maintien, c’est le lot des besogneux que nous sommes pour l’instant et rien ne nous permet d’afficher autre chose dans l’immédiat

Constat sévère mais lucide

Ce n’est surement pas du désenchantement , encore moins du désamour , plutôt de l’agacement partagé par les coachs et mes éminets amis et complices

On voudrait enfin que cette équipe fasse preuve d’un peu plus de confiance dans ses moyens qui sont indéniables , et de maitrise en s’appuyant sur ses points forts , à savoir une belle conquête et une tête de pont qui n’a a rougir devant personne et qui demande juste à s’enjoliver sur les extérieurs , du souffle des jambes et des idées

On peut se consoler tel le verre à moitié plein en mesurant la piquette Dacquoise aux allures de débandade , ou s’inquiéter plutôt en se disant que Dax en position de reléguable ça ne durera pas , et cette équipe devra réagir à un moment ou un autre , si la greffe Roumat prend effet
Pour l’heure avec les landais seuls les Aixois et les Stéphanois ferment derrière nous Le banc du championnat domestique , mais et c’est le plus important nous gardons notre destin entre nos mains !



Dépasser la frustration d’un match manqué
Rageant , de constater une nouvelle fois que cette jeune équipe a du mal à assumer sa position de favorite dans un rencontre sous pression et s’inhibe au lieu de se sublimer

Trop d’affectif entre cousins germains pronostique le bon docteur Patat au chevet de ses protégés , c’est à voir , mais alors il s’agit d’une drôle de famille tant les règlements de mécomptes tombèrent drus , au point d’en appeler au conseil de famille en appel d’une revanche qui devra être nette à Jacques Fouroux , pour laver l’affront et savonner quelques têtes avec lui en tout honneur bien entendu !

La Pression sera bien là pour la réception d’Audois solides vainqueurs à Aurillac et qui n’auront sur leur lancée strictement rien à perdre dans le Gers et n’en seront que plus dangereux,

les supporters de Jacques Fouroux devront faire front une fois encore pour que nos petiots se dépassent sans manger la feuille de match et que la pression tombe dans les bocks de la troisième mi temps à la Bodega Paquito ou autour du Bar des amis , ou les supporters authentiques refont les matchs avec leurs protégés avec bienveillance

Pour ceux qui confondent souvent mon affection avec de la complaisance béate pour mes chers irréductibles , la Chronique de cette semaine décapante et piquante les surprendra peut être , elle doit surtout doit être comprise avant tout comme le cri de dépit ,d’un inconditionnel lucide qui regrette le dénouement de ce match que nous aurions du avoir les moyens de remporter comme l’an passé

Les maux pour le dire, car si on ne prête qu’aux riches , je reste convaincu que cette équipe a les moyens de montrer un tout autre visage, et d’enchainer les bon résultats en regardant au dessus de la ligne de flottaison

En disant cela je n’oublie pas la frugalité de nos moyens , notre budget assaini mais taille fine au regard des pointures moyennes de la catégorie ;
Mais je n’oublie pas non plus la qualité incontestable de nos joueurs cadres et des jeunes pousses, cette fusion qu’on appelle Groupe et qui fait sur cette terre de rugby toute la différence

Ici dans le Gers , les moyens n’ont jamais été une excuse suffisante , pour ne pas conquérir titres et reconnaissance
De l’humilité on a su faire une force , à l’image de l’article consacré à Frédéric Medves dont l’esprit club est à l’honneur de ce bon vieux FCAG
Chacun d’entre nous peut être fier de le servir , chacun avec ses moyens , les joueurs , les dirigeants passent , le club reste compétitif et c’est très bien ainsi !

Même si les temps sont difficiles pour tout le monde, la fortune sourit aux audacieux et il vaut toujours mieux faire envie que pitié , alors de grâce, jouons libérés mais jouons juste

Utilisons le jeu au pied pour revenir dans le camps adverse quand la mitraille menace ,en évitant de multiplier les petits tas improductifs dans les zones dangereuses du terrain ; comme Samedi a Colomiers à la merci d’un coup de pied de Lafforgue , bien mal marqué par une défense Auscitaine que l’on a connu chasseuse hors pair d’ouvreurs de tous calibres

La grandeur d’un club modeste comme le notre, tient aussi dans sa capacité au dépassement de soi, pour alimenter la flamme du rêve, au-delà des nécessaires comptes d’apothicaires qui limitent nos
Moyens , pas nos envies

Sans manquer de respect à cette équipe Columérine qui a eu le mérite de l’emporter avec ses « armes »du moment ,


AUCH devait se montrer conquérant , sûr de ses acquis proposant autre chose que cette bouillie de match qui pourrait nous faire douter des vertus des deux entrainements quotidiens dont le professionnalisme se gargarise

Après tout on n’a jamais eu ici non plus, autant de moyens techniques mis à la disposition de notre équipe , alors les résultats doivent suivre la même courbe que celle de notre centre de formation et nos équipes de jeunes , progrès et volontarisme
Le seul point positif ormins les blessures de Dut et de Casal de cette confrontation aura été la bonne condition physique des Auscitains qui finirent les plus forts,

Arbitrage misérabiliste

Même pas envie de souligner plus que cela , l’arbitrage misérabiliste du bien nommé Minery , et pourtant il y aurait de quoi dire mon cher Didier , tant ce jeune arbitre n’a pas contribué à éclaircir les débats et n’a de mon point de vue largement partagé par les travées , rien à faire à ce niveau de championnat ; impassibilité coupable devant les hors jeux , il ne contribua pas à clarifier une rencontre ou l’enjeu tua le jeu
Que dire de son intervention intempestive , arrétant intempestivement la course victorieuse vers l’en-but de notre ailier Nathan Thierry , rapinant un énième ballon rendu sur un en avant par l’attaque Columérine, pour nous octroyer une.. mêlée avec introduction Auscitaine
Sans commentaires.

Etait il nécessaire de passer le jeune homme au révélateur d’un derby à couteaux tirés , si ce n’est pour le griller et le renvoyer à ses chères études , chose faite à mon humble avis


Qui aime bien châtie bien !

Rendons grâce aux Auscitains dans leur débriefing de ne pas s’être retranché derrière cette parodie d’arbitrage pour justifier leurs propres manques


comme la désorganisation suite à la sortie de l’ouvreur buteur Dut qui doit être prévue , les Auscitains avaient les moyens et les ballons pour s’imposer en dépit de ces contrariétés

A force de respecter tour le monde il ne faudrait pas que l’on se mettre à appréhender et jouer petit bras
La vaillance aveugle ne peut pas tout, et il faut de temps en temps lever la tête pour taper dans le dos d’une défense et mieux rebondir , Samedi l’alternance aussi était aux abonnés absents !

Le potentiel existe bel et bien dans ce groupe en devenir , alors montrons nos qualités avec plus de constance sans attendre que les fautes de jeunesse deviennent d’insupportables défaut de vilains vieux …

Pour une fois que nos entraineurs prudents par culture comme par nature se laisser aller à une saine ambition , patatras on ne les y reprendra plus , le FCAG cale à la reprise et se répand sur l’herbe grasse de Michel Bendichou , comme les appuis incertains de nos trois quarts aux mains hésitantes

Pas de ruptures , pas d’idées , rejoignant Colomiers dans une médiocrité affligeante de culbuto, loin des standards du championnat de PROD2, décidemment les reprises ne nous réussissent pas

LA PATRIE EN DANGER ?

Je tiens à saluer la lucidité de notre entraineur Gregory Patat , qui n’a pas esquivé le loupé et appelle sans tergiverser ses hommes à une saine réaction dés samedi ,
Car devant une équipe Narbonnaise libérée la patrie Gersoise sera en danger !

Dans un championnat aussi serré il n’y aura pas place à de nouveaux faux pas , encore moins face à nos contradicteurs ces équipes de bas de tableau , dont nous faisons parti même s’il m’en coute de l’admettre sans me résigner

A croire que les progrès entrevus devant Grenoble se sont envolées après une semaine de décompression.
Cette équipe a besoin d’être sous tension pour ne pas dévisser, le match à Colomiers en est la preuve flagrante , mais raz le bol du courant alternatif !

Assistant à un match d’Honneur le lendemain entre Castelnau Magnoac et Mauvezin , les protégés de l’inoubliable Thierry Lacourt vainqueur ( 8 à 6 ) , sous un déluge , je dois confesser qu’il subit moins d’en avant que samedi au stade Michel Bendichou ou seul, le terrain gras ne peut justifier autant d approximations , comment dirais je un bégaiement de rugby

De surprise il n’y en eut pas ! Colomiers aux abois était bien une bête blessée , mais les Auscitains en panne d’idées n’ont pas fourni le minimum syndical de la lucidité pour espérer l’emporter

Les rêves de remontée au classement ont fait long feu , et il est écrit que cette saison sera laborieuse et pénible pour les suiveurs , c’est ainsi , j’espère être contredit

Les raisons abondent , match de reprise à se demander , un jeu au pied indigent et quelques fautes de gouts , relançant des ballons suicidaires en fin de match depuis nos 22 m pour mieux s’emplâtrer dans la défense au risque de perdre le maigre bonus défensif , chichement gagné avec une tonne d’énergie gaspillée en pure perte . Consignes ou dérive il y aura matière à réflexion devant la vidéo cette semaine

Pas de jugeote non plus, quand des appuis incertains commandaient de taper par-dessus une défense à plat sans s’obstiner à péter dans la caisse de Columérins qui nous attendaient le crampon ferme et nous contrérent sur nos points forts au risque de nous exposer inutilement
Rien que de très prévisible et pourtant !

Bien sur, Pierre Alexandre Dut avait fait une courte apparition le temps de laisser une cheville et de se faire contrer dangereusement sur une attaque téléphonée , pou rune ligne de trois quart aux abonnés absents et qui doit se reprendre !

Après tout un point c’est mieux que rien , à condition d’en ajouter quatre samedi
C’est tout le mal que l’on souhaite à nos protégés ; qui vont ruminer cette semaine une revanche éclatante sur le mauvais sort . Puissent les dieux du Rugby les rebonds capricieux et les ballons fuyants se détourner pour que nous puissions continuer à croire dans leur bonne étoile, avant que de regarder du coté du cap de bonne espérance celui que jamais les « irréductibles » ne perdent de vue , en avant toute !

Michel Sespiaut http://louberet.skyrock.com









Colomiers 12-Auch 6
MT : 6-3 ; 4.000 spectateurs ; arbitre : M. Minery (Périgord-Agenais).
Vainqueurs : 3 P (14e , 31e , 44) et 1 D (58e ) Lafforgue.
Vaincus : 2 P (18e , 65e ) Bérot.
Evolution du score : 3-0, 3-3, 6-3/9-3, 12-3, 12-6.
COLOMIERS : Saout ; Bianco (Bakaniceva, 65e ), Gauthier, Couzier, Belzunce ; (o) Lafforgue (Hernandez, 68e ), (m) Inigo ; Tourtoulou (Foucras, 73e ), Bortolaso, Berneau (cap., Lledos, 65e ) ; Caisso, Cholley ; Roux (Zanon, 58e ), Rallier (Bergos, 65e ), Spachuk (Rayssac, 58e ). Rempl. tempo. : Tourtoulou par Bergos (36-38).
Exclu. tempo. : Rallier (27e , brutalité).
AUCH : Duffau (Bérot, 20e ) ; Bosque (Thierry, 20e ), Acebes, Buto (Patterson, 71e ), Bérot (Bosque, 20e ; Buto, 71e ) ; (o) Dut (Duffau, 20e ), (m) Salle-Canne (Clarac, 62e ) ; Eymard (Medves, 62e ), Rongiéras, Saint-Lary (cap.) ; Valdes (Loubet, 71e ), Tapasu ; Menkarska (Kwarazfelia, 71e ), Campo (Casals, 57e ), Delom (Nérocan, 57e ). Rempl. tempo. : Eymard par Kwarazfelia (36-38).
Exclu. tempo. : Salle Canne (13, antijeu) ; Menkarska (27, brutalité).

Voir le profil de l'utilisateur http://louberet.skyrock.com/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum