AUCH RUGBY CHRONIQUES FORUM

Ce forum est dédié aux chroniques colorées des rencontres du FC Auch Gers revisitée par Lou BERET et aux amis du Rugby terroir amazone


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

OYONNAX assure (25 à 18) quand AUCH rassure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin
RUGBY TERROIR AMAZONE – Décalages…

Michel Sespiaut - Chroniques en plein Gers


samedi 5 décembre 2009
Stade Charles Mathon Oyonnax
4500 spectateurs - Arbitre: Mr LABAUNE Christophe

OYONNAX 25 FC Auch Gers 18


OYONNAX assure AUCH rassure


Avec 25 matchs d’invincibilité Oyonnax marche toujours sur les traces du record de 29 matchs détenus par … les Gersois à domicile,
Un record que l’on a peut être en son temps dédaigné de célébrer , voilà l’oubli réparé même s’il appartient désormais au livre d’histoire du Rugby Français

Par un de ces clins d’œil du destin qui nous fait aimer ce sport paradoxal la forteresse imprenable de Charles Mathon a vacillé et bien menacé de culbuter sous les coups de boutoirs Gersois au moment le plus improbable quand la plupart voyaient une formation Gersoise largement remaniée en proie au doute venir la corde au cou comme les Bourgeois de Calais

C’est bien mal connaitre la vertu de la sainte trouille ce petit supplément d’amour propre stimulant de la performance surtout quand on refuse l’abattement des évidences qui te renvoie avec les mauvais élêves en fond de classe Ce ne serait pas la première fois que notre équipe se serait montrée experte dans l’art du contre pied quand on ne l’attend pas ! Le coup est passé prés mais mérite la citation pour sa valeur d’exemplarité

Jeune remaniée à l’intersaison et forcément inexpérimentée, l’équipe Auscitaine même si elle se cherche s’inscrit dans la lignée de ses prestigieuses devancières qu’elle rejoint sur les valeurs de solidarité et d’abnégation ; ce petit supplément d’âme qu’on appelle « la grinta « « la moelle », l’étincelle qui met le feu aux poudres jusqu’à bousculer dans son antre le solide troisième du championnat qui n’avait montré aucune faiblesse jusque-là

Si prés, si loin !

A défaut de présenter à l’heure actuelle un bilan rassurant à cause de victoires envolées et une maitrise à domicile déficiente, l’espoir a repris une nouvelle flambée hier soir du fond de l’Ain, de celles qui nous réchauffent un peu l’âme et le cœur en hiver depuis la déconvenue Narbonnaise

Oyonnax la terreur et la fureur inoxydables sur les terres de la Plasturgie, vitrifiant les visiteurs comme des Montois abasourdis repartis avec 40 points dans les soutes a souffert mille morts et tremblée sur ses bases devant 23 Gersois teigneux entreprenants et têtus comme seuls peuvent l’être des Catalans n’est ce pas Philippe
Oyonnax en ballotage, qui concède 2 essais contre 1, face à une jeune équipe Auscitaine pas venu en victime expiatoire, sauver les apparences d’une déculottée annoncée par les oiseaux de mauvaise augure mais bien plutôt cette formation qui une fois la pression de l’enjeu au second plan est capable de jouer crânement ses chances de succès.

C’est pourquoi la préparation mentale des joueurs est essentielle jusqu’à rendre formidable l’incertitude de ce jeu qui prend plaisir à déjouer les pronostics des bookmakers du Rugby pourcentage qui avaient tous écartés la possibilité de point de bonus au bénéfice des visiteurs Gersois

le FC Auch ne capitulera jamais !

Pour s’être longtemps nourri de l’exemplarité Gersoise La préfecture du Haut Bugey n’avait certes pas sous estimé les Rouges et Blancs, mais la résistance des « irréductibles « les a surpris acculés en fin de match à portée d’en-but, époumonés et essoufflés, bien heureux de cet ultime en avant, bien venu pour éviter l’irréparable, d’une défaite probable.

Dernière minute. Pénal touche pour Auch. Oyonnax mène (25-18) livré aux affres du doute. Un essai transformé, et les Auscitains doublent la mise et repartent avec le match nul. Las pour eux, après avoir été impériaux dans les airs toute la soirée, ils cafouillent l’ultime lancé Deux regroupements plus loin , l'arbitre siffle la fin sur un en-avant sous les poteaux ( ! ) . Auch se contentera du point de bonus défensif largement mérité
Les Oyonnaxiens poussent un ouf ! de soulagement. A l'image de leur entraîneur le bouledogue Christophe Urios pourtant avare de mots et encore plus de compliments : « Je veux d'abord féliciter Auch qui a fait un bon match, notamment dans l'engagement. Je les ai trouvés plus frais que nous. Leur bonus défensif est normal ».

Désormais , une seul priorité la victoire pour une reconquête des cœurs à domicile

Les Gersois et leur équipe de minots ont redoré dans l’Ain un blason écorné en récupérant un bonus défensif qui pèsera lourd au moment du décompte final, tant les visiteurs sont condamnés au régime sec à Charles Mathon.

Au moment ou j’écris ces lignes Je ne sais sur quoi toute cette frustration de victoires envolées parfois dérobée va déboucher, mais j’aimerai bien qu’elle s’évacue samedi prochain dans une révolte collective contre les coups du sort , un match plein intense à partager avec le public pour piétiner le doute, et proclamer l’envie de vivre irrépressible de ce groupe encore inexpérimenté mais plein d’envie et attachant

Je le souligne souvent , sur cette Terre modeste il n’y a pas de vedette, la force et les vertus sont collectifs par devoir comme par nécessité
Pour autant l’éclosion des jeunes joueurs est à distinguer, comme en pareille circonstances la performance consistante du taiseux Yannick Delom ( 80 ‘ à gauche et un essai ) qui a brillement suppléé le gaucher Suster indisponible.
la rentrée solide de Landry en pilier droit a été une nouvelle fois intéressante, la titularisation de Politte une confirmation d’un réel potentiel en seconde ligne pour peu que le garçon s’en donne tous les moyens car il mérite du temps de jeu, enfin le renouveau de Nathan Thierry revenu de blessure, dont la vitesse et le puissance dans la ligne d’avantage nous faisait cruellement défaut et peut offrir des possibilités nouvelles à une attaque en manque « d’impact Player » .

Tout ce petit monde a su faire front et postule désormais à égalité dans le groupe professionnel, au-delà du point bien venu c’est surement la meilleure nouvelle pour Greg et Julien au moment de programmer les nécessaires rotations pour soulager les cadres

Cette réaction d’orgueil doit trouver un prolongement et sera bonifiée à condition de transformer l’essai dans la foulée, samedi prochain

Pas d’autre alternative que de défaire sèchement Aixois ragaillardis, qui ont défait des Palois amoindris par les blessures en Provence . Auch ne devra pas laisser espérer Aix en Provence , la taille patron pour dicter sa loi sur la pelouse du Moulias

Un championnat indécis en fond de grille

Colomiers dans le dur est battu à nouveau à domicile par Mont de Marsan (10 à 15) , l’effet du départ de l’entraineur Roland Pujo n’a pas eu les effets escomptés , les Hauts Garonnais dont les ambitions de début de saison ont fait long feu rejoignent les Provençaux en position de relégable
Désormais à 4 encablures des Auscitains ils participeront jusqu’au bout à la lutte au couteau pour la survie

Que dire de la victoire de Lannemezan à Tarbes si ce n’est un fameux pied de nez au destin pour solder quelque vieux contentieux , une victoire à la Pyrrhus qui ne suffira pas à sauver les hommes du Haut Plateau mais plonge Tarbes à nouveau dans les affres du doute désormais à portée d’Auscitains qui pourraient faire un bond en avant salutaire en s’imposant le week end prochain

Du coté du Gers c’est bien un match à 8 points qui se profile à Jacques Fouroux entre habit de lumière et bleu de chauffe !

C’est bien un commando d’hommes « étrangers au doute » que le duo Greg Patat et Julien Sarraute devra aligner, au-delà des habituelles considérations technico tactiques

Il faut espérer une vaste mobilisation populaire autour des associations de supporters engourdis par le début de saison poussif et les voir renouer avec les ambiances survoltées d’antan
De celles qui allument les travées du vieux stade Jacques Fouroux pour réveiller les démons de la victoire d’une communion païenne.
La jeune classe Auscitaine emmenée par ses grognards aura bien besoin du soutien populaire et du réveil de ses aficionados pour ne pas laisser à Aix entrevouir ne serait ce que l’ombre d’un espoir

Il faudra laisser les doutes au vestiaire et juste aligner 23 guerriers , les jeunes alignés à Oyonnax ont marqués des points précieux et auront désormais leur mot à dire dans la rotation , c’est très bien ainsi !

A vous de jouer !
..


Lou BERET “En davant toustem” – En avant toujours

http://louberet.skyrock.com

Les amis retrouvez mes Rubriques en ligne sur la Radio Gascogne FM

http://www.gascognefm.com/

Le forum de discussion autour des comptes rendus de match
http://auchrugbychroniques.forumsclub.com/forum.htm

Voir le profil de l'utilisateur http://louberet.skyrock.com/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum