AUCH RUGBY CHRONIQUES FORUM

Ce forum est dédié aux chroniques colorées des rencontres du FC Auch Gers revisitée par Lou BERET et aux amis du Rugby terroir amazone


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

AUCH - LA ROCHELLE 21 à 25 Le Coeur n'a pas suffit !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]


FC Auch Gars Rugby passion authentique

RUGBY TERROIR AMAZONE Décalages …
de Michel Sespiaut http://louberet.skyrock.com/

2011 - 2012 Les Chroniques du Rugby Auscitain
FC Auch Gers DECALAGES ...
Décalages … le rugby en plein Gers

les amis des Chroniques de Lou BERET] Pro D2. Auch
La chronique de Michel Sespiaut

AUCH - LA ROCHELLE

Pour être implacable , la défaite subie dans l'antre se Jacques Fouroux par les irréductibles du Gers dans un Moulias plein comme un oeuf devant des Rochelaus version XXXL était elle inéluctable ?

Les paradoxes sont nombreux et si l'on loue Sébastien Fauqué le Globe trotter du rugby qui a inscrit 100% des 25 points Rochelais dont cet essai mortel sur un leurre du centre Raoanui qui avait aimante la défense Auscitaine
On a le droit de louer Pierre Akexandre Dut seul buteur à 100% de la rencontre et 21 points qui n'auront pas suffi à faire vaciller la statue du commandeur sur le vaisseau amiral d'un galion Rochelais qui cinglé vers le Top 14

Incontestablement c'est la meilleure équipe qui a été jusque là donnée en opposition aux Gersois
Et pourtant il leur a fallu souquer fermé , contestés dans les airs par l'albatros Saint LARY planant sur l'alignement et chapardèrent des munitions avant d'être abattu par un vent mauvais soufflant des Charentes Maritimes
Au sol le FC Auch Gers Be laissait pas sa part aux chiens avec un super Frédéric MEDVES au four et au moulin
Tous ont abattu un travail considérable
Alors ça a tenu à rien , une hésitation en bout d'aile de Sébastien Ascarat qu'on n'accable ta pas pour autant qui Be sur pas choisir entre les deux options offertes par la percée plein champs rageuse d'un Titi BOSQUE des grands soirs , fendant l'armure Rochelaise pour une offrande

Ascarat le Basque bondissant hésita entre garder et tirer jusqu'à la ligne l'essai une balle de match qui aurait pu repousser La Rochelle à 10 points à ce moment du match
ou fixer et donner sur sa gauche à Luvindlu qui semble lui faire un appel sur cette action
Hélas il ne fut rien d'autre que de perdre ce ballon
La chance Auscitaine était passée !

On pourra toujours regretter les imprécisions de fin de match , pénal touche enfumée les approximations du référé Mr Hourquet , le neveu de l'autre jugeant parfois avec deux poids deux mesures des situations analogues , mêlées relevées et quelques brutalités Rochelaises aux abois qui méritaient de voir jaunir leur teint maquillé par l'ombre d'une inquiétude grandissante à mesure qu'ils peinaient à mater la rébellion Gersoise dictant la conduite du jeu

Ce jeune arbitre devra faire ses classes !

Passer la légitime déception d'une victoire longtemps promise aux plus entreprenants
Je ceux surtout retenir face au réalisme froid des Rochelais , l'envie collective irrépressible des Auscitains qui appelle à des lendemains qui chantent
Cette passion incombustible qui anime ce club de forcenés face aux forçats Richelais d'un soir avait des allures de lutte antique et de guerre des mondes , tant les moyens séparent les deux équipes comme les rives d'une ambition Rochelaise affirmée et assumée
Pourtant il n'y avait pas un gouffre entre le quatrième et le douzième du championnat , juste l'épaisseur du cuir tombé sur l'herbe grasse de cette prairie du Moulias qui avait revêtu hier soir ses habits de lumière

Rebondir pour refuser de capituler

Se refaire très vite , après la trêve , peut être dés le déplacement à Narbonne qui après la decoction Rochelaise vient de se faire à nouveau étriller à domicile et sera fatalement une bête blessée au moment de recevoir des Auscitains eux aussi en appel de victoires et qui devront conserver collectivement le niveau de jeu affiché hier soir

La guerre des mondes

Au terme d'un combat acharné, les Rochelais ont confirmé leur bonne passe en faisant plier une équipe auscitaine complètement retrouvée .

Après avoir butté et après quelques essais infructueux, La Rochelle a finalement su s'imposer 25 à 21

David contre Goliath, l'ogre rochelais contre le petit Poucet gersois, on avait tout dit du déséquilibre de cette déflagration annoncée que ce Auch-La Rochelle...

Dans le camp auscitain, on avait même qualifié les Maritimes de « galactiques ».

Mais hier soir, dans un stade Jacques-Fouroux chaud comme jamais cette saison, plus que

La guerre des étoiles, c'est un remake de La guerre des mondes qui a été joué. Et si les deux clubs ne boxent pas dans la même catégorie à tous points de vue, les deux mondes se sont regardés les yeux dans les yeux, tout au long d'une rencontre qui aura parfois pris des allures de guerre... de tranchées (4 cartons jaunes...).

Portés par une envie folle, un engagement physique impressionnant et une bonne dose de talent, le FCAG a fait vaciller le colosse rochelais.

Quand il est passé en tête à l'heure de jeu, sur une énième pénalité de Dut (7/7 hier), on a même cru qu'il ne lâcherait plus sa proie.

Impressionnants la semaine dernière contre Narbonne (54-10), les Maritimes bafouillaient leur rugby. Incapables d'imprimer leur rythme, ils étaient également terriblement indisciplinés autour des rucks, offrant à la fois de l'air et des points faciles au FCAG.

« C'est le point noir de la soirée, notait d'ailleurs Sébastien Fauqué. C'est passé aujourd'hui, mais si on continue, des matchs comme ça, on en perdra. »

Encore aurait il fallu qu'il pousse son raisonnement pour reconnaître que c'est aux Auscitains que revenait le mérite de les avoir contré et fait déjouer par instant

Hier, c'est finalement passé pour le Stade oui. En grande partie grâce à son ouvreur d'ailleurs, décisif au cours d'une fin de match mieux maitrisée par l'ancien pensionnaire qui a conservé 80 % d'un effectif Top 14.

Menés de trois points, les Rochelais choisissaient la pénaltouche plutôt que d'assurer le nul. Et après une série de pick and go, Fauqué, d'un exploit personnel, et d'une feinte de passe offrait la victoire aux siens en même temps qu'il brisait les rêves auscitains (74e, 21-25).

Pas un monde d'écart

« Il y a beaucoup de frustration et de déception parce que je pense que l'on méritait mieux, regrettait l'entraîneur du FCAG.

On a su élever notre niveau de jeu, mais il nous a manqué la gestion du match et les détails. Et au haut niveau, c'est ce qui fait la différence. » Ces détails, c'est l'essai quasiment tout fait, vendangé par Ascarat en première période, ou encore cette pénaltouche...non trouvée (!) par Peluchon à deux minutes de la sirène. Bref, tout ce qui fait la différence entre une équipe encore immature et un sérieux prétendant au Top 14 .

Car avec ce troisième succès consécutif, qui les maintient à la quatrième place, les Rochelais ont montré que leurs ambitions n'étaient pas usurpées.

De son côté, ce FCAG retrouvé (quel contraste par rapport au match contre Béziers samedi dernier!) peut toujours se consoler en se disant qu'il ne tombera pas toutes les semaines sur une équipe aussi pragmatique.

Et si huit points séparent ce matin les deux équipes, il n'y avait vraiment pas un monde d'écart entre elles hier soir.

Mais c'est ainsi l'histoire retiendra que c'est La Rochelle qui s'est imposée pour la seconde fois seulement en 10 ans à Auch ., mais que la fierté Gersoise n'a pas à rougir elle qui a su une nouvelle fois élever son âme et son niveau de jeu pour conquérir le cœur ardent de ses supporters

En daban toustem !

Lou Béret




sespiaut.michel@wanadoo.fr En daban toustem ...
Le rugby avec l'accent du Gers http://louberet.skyrock.com/

Voir le profil de l'utilisateur http://louberet.skyrock.com/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum