AUCH RUGBY CHRONIQUES FORUM

Ce forum est dédié aux chroniques colorées des rencontres du FC Auch Gers revisitée par Lou BERET et aux amis du Rugby terroir amazone


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

AUCH mal payé de ses efforts s'inline sans démériter ( 20 à 6) en terre Rochelaise .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin


Admin
RUGBY TERROIR AMAZONE – Décalages…

Michel Sespiaut - Chroniques en plein Gers

La Rochelle – FC Auch-Gers

Samedi 21 Novembre 2009

Fiche Technique
La Rochelle 20- Auch 6
MT : 8-3 ; 6 500 spectateurs ; arbitre: M. Attalah (Franche-Comté).
Vainqueurs : 3 E Grobler (38), Combezou (53), Ferrou (56) ; 1 P (15) et 1 T (56) Lacoste.
Vaincus : 2 P (7, 50) Feilles.
évolution du score : 0-3, 3-3, 8-3/8-6, 13-6, 20-6.
LA ROCHELLE : Lacoste ; Combezou, Devade (Lebourhis, 77), Roux, Ninard ; (o) Tales (Boboul, 71), (m) Ferrou (Neveu, 75) ; Jacob (Faasalele, 49), Soucaze, Carmignani ; Grobler (McGovan, 49), Mohr (cap.) ; Leupolu (Bordoy, 44), Brindel (Pani, 53), Frou (Barès, 53).
Exclu. tempo. : Pani (79, brutalité).
Buteur : Lacoste (1/1 P, 1/3 T).
AUCH : Duffau ; Bosque, Acebes, Thierry, Bastélica ; (o) Feilles (Cortès, 35), (m) Clarac ; Eymard, Rongiéras (Ricaud, 71), Espagno (Saint-Lary, 49), Valdès, Tapasu (Pénalva, 49) ; Menkarska (cap.) (Landry, 64), Casals (Campo, 49), Delom (Suster, 52).
Exclu. tempo. : Acebes (35, antijeu). Buteurs : Feilles (1/2P), Cortès (1 / 2 P).



En dépit d’une résistance méritoire et d’un baroud de fin de match , pour un essai évanoui sur une nouvelle décision arbitrale en leur défaveur , les Auscitains mal payé de leurs efforts méritoires concèdent le bonus offensif 20 à 6 à des Rochelais tout heureux du dénouement du film à défaut d’avoir maitrisé le scénario jusqu’au bout , mais le référé veillait à ne pas troubler l’ordre établi

La scoumoune , la camarde , , la Malagueña Ibérique , la chienlit, les « maux » ne manquent pas pour stigmatiser la déveine qui colle aux crampons de nos « irréductibles » privés de récompense mais dont la moindre des qualités n’est pas de repousser sans geindre leurs limites du moment, à grand coup de courage et d’effronterie ou d’épaules c’est selon , jusqu’à sélectionner un gamin de 20 ans en première ligne …

Mais la bande à Patat à osée , qu’ils soient remerciés pour l’espoir de ce jeu , un clin d’œil appuyé par les circonstances à l’esprit du jeu , une bouffée d’air pur de jeunesse distinguée pour notre vieux club poussé dans ses retranchements mais qui lutte dignement , la planche de salut pour surfer sur l’avenir, chiche !

FCAG en résistance courbe l’échine sans rompre !

Avant cela le FCAG avait fait de la résistance ( 8 à 6 ) dans la roue de Rochelais gênés aux entournures quand les gonds de la mêlée Jaune et noire couinaient, Mets de l’huile ! et un super Sergio Valdez au cul du camion Rouge et Blanc qui accomplit sa meilleure saison

Deux courants d’air, 2 essais déployés plus loin, la messe semblait dite, quand revenu du diable vauvert les Auscitains emportèrent leurs doutes au fond de l’en-but Rochelais en bout de match comme souvent, le money time de ceux qui ne renoncent jamais, quitte à entretenir une juste frustration de plus !

Nos coachs soumis à rude épreuve ; sont dans le vrai quand ils louent la capacité de cette équipe à refuser d’abdiquer, demain elle sera leur force

Solidarité un groupe est né !

N’oublions jamais que même dans les moments de gloire éphémère c’est bien cette
« Irrépressible » résistance qui a forgé la légende et rendu nos « irréductibles » sympathiques aux yeux des amateurs de ce jeu, à défaut d’un corps arbitral dont la psychologie appliquée en travaux pratiques besogneux, reste pour l’effronté Lou BERET un abime insondable de perplexité

AUCH meurtri, martyrisé, pas encore libéré mais toujours vivant.

Comme le souligne justement dans une récente interview Gregory Patat : la reconquête à défaut de victoires lustrées immédiates se fabrique aussi dans les soutes et le cambouis de cette résistance opiniâtre une bien belle solidarité qui paiera fatalement en retour, quand des temps moins durs s’ouvriront, comme autant d’intervalles aux attaques Gersoises

Tant qu’il y a de l’envie il y a de l’espoir !

Même si le ballon est ovale il finira bien par tourner du bon coté , ce rebond favorable de la victoire pour allumer de rouge et Blanc le zinc de nos troisièmes mi temps au Bar des Amis et la Bodega Paquito qui attend depuis le début de saison le grand soir , autour de Patrick Philippe et tous les autres de décrocher le lustre d’antan.

A défaut de meubler le « planchot » de nos déplacements, cette solidarité sans faille de nos joueurs, espoirs ou confirmés, interdit aux suiveurs que nous sommes, si souvent gâtés par le passé, de baisser les bras ou de souffler sur la déception d’une défaite ordinaire.

Pour être à la hauteur du défi que relève nos garçons si braves, c’est plutôt d’un supplément d’âme de supporter dont le public du Moulias doit de vêtir sous le tifo en redoublant ses encouragements pour démultiplier le capital confiance de nos Gersois mis à mal par des échecs répétés. Samedi le seizième homme doit se faire entendre !

La Rochelle et son bonus aux forceps

Tu parles d’une sinécure que de tenter de se refaire la cerise dans les Charentes Maritimes face à une équipe Rochelaise abonné aux premières places mais encore engluée dans un parcours initial chaotique , quand tu démarres la partie avec au moins 6 titulaires en puissance sur le banc, que le calcul à deux bandes t’impose pour ne pas hypothéquer la réception de Narbonne à Jacques Fouroux qui devra se solder par une victoire impérieuse

La victoire baume réparateur pour entretenir le moral des troupes tout autant que le compteur de points qui fait du surplace (remplaçants à La Rochelle Saint Lary ,Sallecanne, Ricaud, Suster,Cortes,Campo, Penalva aux cotés du jeune Landry .)

Tant pis pour le sort qui semble s’acharner , quand notre derrière poussée moitié révolte moitié maitrise de l’axe fort d’une mêlée qui a repoussée tous les paquets d’avants qui lui ont été proposé et s’ébroue dans l’en-but Rochelais culbuté ; sans trouver grâce aux yeux d’un arbitre soucieux de conserver aux Maritimes un bonus offensif bien venu pour étoffer un début de saison très ordinaire
Tans pis pour les vertus foulés au pied de la morale d’une jolie histoire qui voit un jeune pilier de 20 ans Landry relever le défi insensé et le réussir, juste pour entretenir l’espoir d’un « revival Auscitain » le minot bien prés d’ouvrir son compteur dans l’herbe grasse de l’en-but ses copains au cul du camion, découvre les infortunes de la noble incertitude du sport qui se travestit parfois en infortune convenu .

Tant fait pas mon p’tit gars tu en décrocheras d’autres des lendemains qui chantent !

A l’époque des mains baladeuses qui soulèvent des enjeux économiques plus lourds que les trophées, quand l’enjeu induit par les intérêts d’annonceurs qui seuls permettent d’entretenir des salaires pharaoniques la tambouille à géométrie variable de l’arbitrage maison façon Rugby matinée de professionnalisme fait office d’aimable plaisanterie
Mais que l’on ne s’y trompe pas , dans sa lente mutation l’arbitrage du Rugby Pro s’inscrit fatalement dans une logique convenue, comme pour ce petit essai évanouie dans l’ herbe grasse de Marcel Deflandre pour ne pas gâcher la fête de l’Atlantique, quitte à priver sans état d’âme d’un bonus défensif mérité, les sans grades Rouges et Blancs, à dix mètres les empêcheurs de jouer en rond , renvoyés à leur classement à la lisière du doute


Le sort qui s’acharne sur nos Auscitains dans un championnat toujours plus exigeant et un effectif taille fine efflanqué par les inévitables blessures tout autant qu’ une nécessaire cure d’austérité à l’intersaison, pourrait nous amener à douter ; mais l’espoir ténu chevillé au corps ne nous fera pas rompre l’assaut, car nous croyons aux vertu de ce groupe qui saura mériter sur le pré le maintien , socle indispensable au projet de reconstruction initié par Eric Belooussoff sur la base d’une détection et d’une formation priorités absolus du Rugby Gersois

L’espoir reste de mise

Après tout Lannemezan, nos infortunés voisins du plateau , sans l’ombre d’une victoire à se mettre sous la dent crient famine Les hommes du courageux président Fourcade ont pratiquement déjà perdu mathématiquement leur pari , alors place à l’irrationnel, prêts à se faire marabouter en vendant un peu de leur âme et devenir après le Natal , le Tranvaal et le Cantal une nouvelle province Sud Africaine Quand à Aix en Provence, le premier sous la ligne de flottaison ; avant dernier à 6 points et un goal-average négatif qui vaut un point de moins, les Provençaux voient leur étoile pâlir à mesure que Marseille Vitrolles et son Jonah Lomu en représentation hante les écrans
Quel drôle de bouillabaisse de voir Mickael Nérocan l’espoir Auscitain remplaçant , un peu paumé dans cette piste aux étoiles qui propose du clinquant à défaut de scintillant.

Tout le paradoxe du Rugby Pro qui gagne les étages inférieurs et laisser flotter un malaise au point de faire cohabiter une fédérale 1 à deux vitesses ou Montmélian, et ses amateurs victime expiatoire ou sparing Partner du jour sombre déjà à son corps défendant avec ses deux entrainements par semaine et 50 points dans les soutes vers la fédérale 2 ou ses modestes joueurs amateurs retrouveront une relative équité sportive

Pour le FCAG la prochaine échéance majuscule samedi prochain devant Narbonne doit évacuer la frustration pour laisser parler le cœur que la raison finira par entendre

Nous serons à leurs cotés comme toujours , à jamais !


“En davant toustem” – En avant toujours

http://louberet.skyrock.com

Les amis retrouvez mes Rubriques en ligne sur la Radio Gascogne FM

http://www.gascognefm.com/

Le forum de discussion autour des comptes rendus de match
http://auchrugbychroniques.forumsclub.com/forum.htm

Voir le profil de l'utilisateur http://louberet.skyrock.com/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum