AUCH RUGBY CHRONIQUES FORUM

Ce forum est dédié aux chroniques colorées des rencontres du FC Auch Gers revisitée par Lou BERET et aux amis du Rugby terroir amazone


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

AUCH l'insoumise s'impose 22 à 21 à ALBI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

RUGBY FC Auch Gers DECALAGES
ALBI- AUCH

RUGBY FCAG Décalages les Chroniques en plein Gers de Michel Sespiaut



FC Auch Gars Rugby passion authentique

RUGBY TERROIR AMAZONE Décalages …
http://louberet.skyrock.com/

2010 - 2011 Le Rugby Auscitain se mobilise
RUGBY FC Auch Gers DECALAGES ...
Les Chroniques de Michel Sespiaut


Décalages … le rugby en plein Gers


Avant propos ...

Par un de ces clins d'oeil dont le Rugby a le secret et qui ponctue la petite histoire de ce grand jeu ;
la pendule Albigeoise étrangement figée à la 40 ème mn a répondu à la table de marque Auscitaine hoquetant du match aller , devenue dans sa course folle , l’alliée objective des Albigeois , jusqu’à leur offrir un nul heureux aux termes d’interminables arrêts de jeu à Jacques Fouroux
Au final ce sont bien des Auscitains indomptables dotés d’un peu de mémoire , qui ont remis à l’heure d’été les pendules du stade municipal d’Albi

Broncan une page se tourne .


Photo Thierry Coutens
BRONCAN l'ancien avait fustigé au match aller , la vétusté des installations Gersoise justifiant par là même une nouvelle fois son départ vécu sur la plaine du Moulias en son temps comme un abandon

Cruel et certainement injuste au regard du palmarès que nous devons à son talent de meneur de meute et à sa totale implication mais l'adulation de l'époque s'est transformée en rancœur sourde à mesure que l'ancien mentor a continué à faire planer son ombre tutélaire et vampiriser les espoirs Gersois, au risque de fragiliser sans vergogne son ancien bastion , c'est dire l'importance toute symbolique de cette victoire accessoirement dans la course aux demie finales par un de ses condisciple

Au final , c'est bien Auch qui s’impose dans la double confrontation 8 points à 3 , l'élève a retenu les leçons du Maitre au point de le dépasser

Exploit authentique des irréductibles en pays Cathare


Les Auscitains ont joué un bien mauvais tour à Henry Broncan et à Albi et renvoyé la monnaie de sa pièce à l'ancien mentor Gersois pris sur ses propres fondamentaux , à savoir dans l'engagement et le combat , les vertus cardinales d'un rugby inoxydable qui avait fait du roy Henry le pape de l'ovalie en Pro D2 en 2003 et 2007

On est jamais surpris que par les siens !

Sereinement coachés par le duo Patat Sarraute , qui affirme une stabilité apaisante , et dont l'humilité n'a d'égal qu'une vraie compétence
Eux qui ont su garder les réflexes de leur passé simple de joueurs en intégrant le recul et l’œil avisé du tacticien pour s’adapter à un championnat « tous terrains »
Le coup d’éclat des « irréductibles »

les Auscitains réalisent avec Oyonnax ceux que l’on désigne dans le landernau du Rugby les autres irréductibles de l'Ain l'exploit majuscule de cette journée
En s'imposant dans le Tarn grâce a une combativité exceptionnelle et le réalisme de leur ouvreur buteur Pierre Alexandre «But » Dut , en inscrivant c'est à souligner le seul essai de la rencontre par l'espoir Sébastien Ascarat

Même si ce succès est encore insuffisant pour revenir sur les Montois solides vainqueurs du derby Landais à Dax

Les Auscitains pugnaces ont été récompensés par le seul essai de la rencontre emmené par Buto puis Patrick Bosque au relai et pointé par l'ailier Sébastien Ascarat.

Le score de ce match a été scellé par un duel de buteur Manca d'un côté et Dut de l'autre. L'artilleur du FCAG a eu le dernier mot en redonnant l'avantage à son équipe à la 68e minute, mettant fin à un épique chassé-croisé. Manca à manque l'ultime pénalité offerte à la sirène aux 50 mètres en moyenne position.

Les dieux d'Ovalie veillaient sur leurs protégés, c'est heureux et c'est juste !

Il faudra donc compter jusqu'au bout avec l'exception Gersoise et ma foi ( de charbonnier ) c'est très bien ainsi

Comme un symbole , la première titularisation de Luc Bissuel au talonnage , ardent au combat , l’arcade fumante dans le vestiaire que j’étreignait en évoquant nos retours d’entrainement le vendredi soir jusqu’à Montréal du Gers à point d’heure , là bas ou ce cadet de Gascogne a fait son nid
Quelques années plus tard , il frappe à la porte de l’équipe première , quel plus beau symbole de l’émulation formation que l’on cherche à promouvoir dans ce club de passionnés

Photo Thierry Coutens
1 ère titularisation devant Albi 1 ère victoire à l’extérieur pour Luc Bissuel de celles que l’on n’oublie jamais à ses cotés Mickael Nérocan purs produits de l’Ecole Auscitaine

de plus la rentrée tonitruante de Francisco de la Fuente véritable torpille en pointe de l'attaque appelé l'an prochain je vous en fiche mon billet a nous faire oublier la comète Buto et il en est bien capable

L'avenir sportif est toujours Gersois et c'est très bien ainsi mes amis

Les victoires des irréductibles de l'Ain et du Gers se répondent étrangement ce week end en écho , voilà un fameux pied de nez , un coup de pied au cul de l'évidence grasse des " dégueuloirs à biftons , qui rêvent de mettre le rêve en coupe réglée pour lui faire face ne reste que l'orgueil aux humbles ! Comme la mâchoire volontaire du bouledogue Urios

Saint André mis au pilori de la croix éponyme , et le vieux sorcier désenchanté brulant du souvenir sur le bucher des vanités de ses conquêtes évanescentes

L'homme en noir a perdu la main , égaré par des chimères , l'ombre du pouvoir et à tutoyer des ambitions pas faites pour ses pratiques éducatives ,
évanoui le filtre de l'émulation incandescente , la formule de l'alchimiste qui transformait le plomb en or s'est perdue
L'homme à la casquette est plombé par un supplément sonnant mais néanmoins trébuchant rançon du succès de ses exploits passés qui a remplacé dans sa panoplie de Géo Trouvetou ce supplément d'âme , ce petit rien indicible de son infaillibilité qui commandait le dépassement et appelait le respect de ses troupes qui faisait qu'il était l'homme de la situation au bon moment et au bon
endroit

Auch , Oyonnax deux terroirs pittoresques et néanmoins authentiques â l'honneur le même jour , deux terre fertiles du rugby deux formation toujours là debout vivantes , assez
orgueilleuses pour arracher des victoires à la Pyrrhus !

La pugnacité Gasconne mélange de talent et d'entêtement ne fait plus rire personne

Elle tranche étrangement avec la " démission Tarbaise" Les hauts Pyrénéens en roue libre, incapables de s'imposer devant des Columérins en auto gestion

Réjouissons nous suiveurs Auscitains fidèles de pouvoir dire , j'y étais !

La plupart était du déplacement frustrant à Narbonne , eux aussi partagent la victoire de la fidélité

Que l'amitié nous garde !

L.O.U BERET


Brèves de match

Grégory Patat (entraîneur) : « On a retrouvé le FC Auch. Il a plié mais pas rompu. Petit à petit, la mêlée a mis à mal son opposant. Maintenant, les Montois ont gagné et ces joueurs d'expérience vont tout faire pour s'accrocher à cette cinquième place. Nous, on risque de rester juste derrière, à la place du c… mais ça doit être notre place puisqu'on nous a pris pour des c… tout au long de la saison (sourire). Ce qui me fait le plus plaisir, c'est d'avoir retrouvé cette équipe qui a de grosses valeurs de courage et d'abnégation. Les joueurs sont allés chercher cette victoire très loin. Ils ont été en souffrance mais ils n'ont rien lâché. Maintenant, il n'y a pas de frustration à avoir, il faut se faire plaisir pour les deux dernières réceptions de Saint-Etienne et Bordeaux-Bègles pour offrir deux victoires à notre public ».
Hugo Rongiéras (1) : « On peut faire le parallèle avec la victoire à Carcassonne qui nous avait battus à l'aller alors qu'Albi avait fait match nul chez nous. On avait à cœur de montrer qu'on avait du répondant et de l'orgueil, même si ce fut très compliqué. On ne lâchera rien jusqu'à la fin. En début de saison, personne ne nous aurait vus à cette place ».
Grégory Menkarska : « Après notre défaite à Narbonne, on a essuyé pas mal de critiques mais nous sommes des Auscitains. Désormais, on va se reposer avant les cloches pour repartir de plus belle ».
Stéphan Saint-Lary (capitaine) : « On avait mal commencé en perdant deux joueurs lors de la dernière mise en place (Ndlr : Delom, saison terminée, et Casals). Mais on avait à cœur de se ressaisir. Notre générosité nous a permis de gommer certaines erreurs ».
Anthony Salle-Canne : « A Narbonne, c'était un accident. On a remis les choses dans l'ordre. On est super content. On a joué un petit tour à Henry Broncan en prenant six points sur huit à Albi. Ce serait bien de pouvoir continuer tous ensemble la saison prochaine ».
(1) Hugo Rongiéras ne restera pas au FCAG. En revanche, Grégory Menkarska (3 ans), Nathan Thierry, Romain Casals, Mickaël Nérocan et Mathieu Peluchon se sont de nouveau officiellement engagés avec le FCAG.


Demi-finales : il faudrait un miracle


Respectivement huit et sept points de retard sur Bordeaux-Bègles et Mont-de-Marsan, les deux derniers qualifiés pour les demi-finales : à deux journées de la fin du championnat, l'écart est a priori insurmontable pour le FCAG.
Pour espérer se qualifier, il faut en effet désormais que les Auscitains fassent carton plein lors de leurs deux derniers matchs (victoires avec bonus) et que dans le même temps, Montois et Bordelais s'inclinent deux fois. C'est assez improbable. Bordeaux-Bègles devrait définitivement composter son billet pour les demi-finales lors de la prochaine journée, avec la réception de Narbonne, une équipe déjà en vacances. Surtout que les Bordelais voudront par-dessus tout s'éviter un quart de finale virtuel à Jacques-Fouroux lors de la dernière journée.

Les Montois, quant à eux, auront un challenge difficile à relever sur la pelouse d'Aurillac dans deux semaines, et s'ils venaient à trébucher dans le Cantal, ils devront à domicile se défaire d’Oyonnax lors de la dernière journée , s’il y a un espoir c’est là qu’il réside à condition de faire le travail par ailleurs pour des Auscitains plus que jamais outsiders .



Albi 21-Auch 22
Evolution du score : 0-3, 3-3, 3-6, 6-6, 9-6, 12-6, 12-9, 12-16, 15-16, 18-16, 18-19, 21-19, 21-22.
Mi-temps : 18-16.
Temps chaud ; 4.000 spectateurs
Arbitre : M. Hadj Bachir.
Pour Albi : 7 pénalités (4e, 15e, 18e, 26e, 39e, 40e et 62e) de Manca.
Pour Auch : 1 essai (33e) d'Ascarat, 4 pénalités (2e, 29e, 59e et 70e), 1 drop (6e) et 1 transformation (33e) de Dut.
ALBI : Manca ; Palis, Guitoune, Denêtre, Vainqueur (Poujol, 40e) (o) Fournil (m) Carabignac ; Misse, Clement Bowker (Oro, 73e) ; Guffroy (Van der Westhuizen, Tisseau, Gady (Prime, 51e ; Gady 70e), Saby (Ponnau, 51e), Correia (Fize, 51e). Buteur : Manca (7/9 pénalités ; 0/1 drop).
AUCH : Duffau (Peluchon, 64e) ; Bosque, Bastélica, Buto, Ascarat (o) Dut (m) Salle-Canne (Clarac, 52e) ; Eymard (Medvès, 62e), Rongiéras, Saint-Lary (cap) ; Valdès (Tapasu, 53e), Lacroix (Bissuel, 58e) ; Menkarska (Kwarazfélia, 52e), Bissuel (Campo, 47e), Nérocan (Magnan, 52e). Remplacement temporaire : Bissuel par Campo (26-31). Buteur : Dut (4/4 pénalités ; 1/1 transformation ; 1 / 2 drops).


sespiaut.michel@wanadoo.fr En daban toustem ...
Le rugby a aussi l'accent du Gers

http://louberet.skyrock.com/

P
Michel Sespiaut http://louberet.skyrock.com


Voir le profil de l'utilisateur http://louberet.skyrock.com/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum