AUCH RUGBY CHRONIQUES FORUM

Ce forum est dédié aux chroniques colorées des rencontres du FC Auch Gers revisitée par Lou BERET et aux amis du Rugby terroir amazone


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

AUCH OYONNAX Le sommet des " iréductibles "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

RUGBY FCAG Décalages les Chroniques en plein Gers de Michel Sespiaut





FC Auch Gers Rugby passion authentique

Rugby Pro D2 :

2010 2011 Le Rugby Auscitain se mobilise


RUGBY TERROIR AMAZONE Décalages …

http://louberet.skyrock.com/



La Chroniques en plein Gers de Michel Sespiaut

ProD2. FC Auch Gers - Oyonnax
« Le sommet des irréductibles »


Le midol cette semaine n’y va pas par quatre chemins en célébrant la victoire des « morts vivants » Auscitains , la condescendance en moins c’est quand même mieux que les pronostics d’avant saison en forme d’avais de déces qui condamnait la faiblesse de nos moyens au sortir d’une saison de tous les dangers !
Petits mais costauds
Vous qui êtes habitués à mes arabesques , savez mieux que quiconque que ce paletot d’outsider nous va aussi bien que le cothurne rapiécé de l’aïeul d’Artagnan jamais pris au dépourvu pour sortir la rapière et relever les défis
Je dois le confesser parfois à la fin de l’envoi
je « mouche » les présomptueux qui snobent les vertus cardinales du rugby Auscitain
Les morts vivants vous saluent
Paradoxal pour une équipe de minots, refondée à l’intersaison comme chaque année sous le poids d’un budget étranglé mais qui sous la baguette de Greg et Julien pête la santé de la jeunesse encadrée par quelques pointures et mieux que ça, la joie de vivre
Quand vous êtes pauvres vous devez vous montrer imaginatif et faire confiance à la jeunesse
Prendre des initiatives pour galvaniser les partenaires locaux parfois égarés par la crise interne , et qui manquent à l’effort commun
Mais le moribond ne se porte pas si mal et mieux que ça après Oyonnax on peut dire sans grande crainte de se tromper qu’un groupe est bien né
OYONNAX défait et dépité !
Il suffit de demander aux mamouths Oyonnaxiens les autres irréductibles concassés ce qu’ils pensent du mort vivant
Il faut rendre justice aux hommes du Haut Bugey qui avaient annoncés la couleur en souhaitant s’imposer à Auch , moins présomptueux toutefois que certains de leurs supporters qui jouant aux nouveaux riches sur des forums de complaisance spéculaient sur les bonnes saisons passés mésestimait la résistance Gersoise
Le bouledogue Urios éructant sur ses hommes au sortir de sa niche du bord de terrain attestait mieux que personne que la balade gersoise n’était pas une sinécure
Pour ramasser les morts il faudra repasser !
Petits mais costauds
Même le public engoncé de la tribune officielle , séduit par la vaillance de cette bande Gersoise , oublia les convenances en bout de match, pour souffler sur les braises d’une fin de match caliente , arcqueboutés pour sauver la patrie 15 irréductibles et 3000 poitrines poussaient à l’unisson les derniers ballons portés , comme des banderilles pour courber l’échine de la fatalité
Hors jeux oubliés , pécadilles , le mors aux dents le rugby Gersois a écrit une belle page de sa légende éternelle Il reste à souhaiter que les curieux piqués au jeu , se transforment en supporters , car nos minots le valent bien
PROD2 ton univers impitoyable !
Sans tomber dans l’allégorie du supporter exalté ,
ce match comptera,
Oui, au moins pour les 4 points glanés, tant ce championnat impitoyable est serré
Albi que l’on voyait intouchable cornaqué par le roy Henry vacille sur son piédestal, Tarbes sauvé d’un orteil devant Auch réduit , n’a pas pu se défaire de palois revanchards
Dax sombre en eaux troubles ou la greffe Roumat tarde à prendre
Bien malin qui pourrait pronostiquer à ce stade le second relégué qui accompagnera les Stéphanois atomisés à Mont de Marsan et promis au au purgatoire
Aix en Provence vainqueur dans les Landes reste à une encablure du ventre mou ou il fait bon rester, au moment ou les Columérins sans Bortolussi blessé de longue date dévissent et piquent du nez après un départ canon
Samedi, nous sommes un petit nombre à avoir fait le match nous aussi , cassé la voix , pour communier et retrouver la flamme autour du bar des amis
Quel bonheur d’étreindre le visage rougi par l’effort Vincent Campo ; encore magnifique samedi soir, ce sourire qui oublie la fatigue pour partager une belle et bonne victoire avec le peuple Gersois , voilà qui nous remet la tête à l’endroit

les partenaires de Stéphan Saint-Lary encore roi des airs , tout à leurs vertus d’humilité , à l’image des prestations du jeune Fabre en troisième ligne centre viennent mine de rien d’épingler un second prétendant aux phases finales sans rien renier de leurs ambitions de jeu , à noter un Aloisio Buto perforateur très intéressant au centre en attendant de retrouver Tom Paterson et Nathan Thierry de retour de blessures qui offriront de nouvelles options de jeu
Oyonnax bien que privé au dernier instant de son trois quart centre Roimaita Hansell-Pune, n’a rien pu faire
le mérite des Auscitains contrairement au match face à Dax a été de rester mobilisés tout le match se livrant à une sérieuse empoignade au niveau des avants.
L’expression viril mais correct prend là tout son sens, la loyauté en plus
Les hommes forts de la mêlée gersoise rivalisèrent de la plus belle des manières avec le lourd pack des joueurs du Haut-Bugey. Le pack auscitain dans son ensemble est à la citation , il posa d'entrée les jalons d'une victoire amplement méritée.
Le bénéfice aussi d’une féroce empoignade en mêlée fermée et d’une énorme détermination sur les points de rencontre
Entre chats et chiens
Si le chat était maigre « Lou Gat i magre façon Bala » les Auscitains ne laissèrent pas pour autant leur part aux chiens !
la cavalerie légère auscitaine, bien lancée par Christophe Clarac et Pierre-Alexandre Dut, et le zébulon Acebes à la corne multiplièrent les lancements de jeu. Si nos attaquants à l'image d'Aloisio Buto au four et au moulin, ne parvinrent jamais à tromper la défense d’Oyonnax ce ne fut pas faute d’essayer .
le Fidjien se libére de plus en plus, et se révèle l’homme à tout faire de la ligne d'attaque, à l’école de Tao Tapasu admirable , il harangue désormais ses coéquipiers

Malgré tout, il reste encore aux Gersois et à l’arrière défense a améliorer son jeu au pied pour soulager la défense et peser davantage .
Pierre Alexandre BUT
Pierre-Alexandre Dut a eu le mérite de convertir le travail de ses avants , et malgré trois échecs, transforma la domination des avants en victoire .
Cette nouvelle victoire, la troisième de la saison, est à porter au crédit des leaders naturels, tels que Tau Tapasu, Sergio Valdès, Grégory Menkarska, Vincent Campo, Stéphan Saint-Lary, Mathieu Acebes et Patrick Bosque pour ne citer qu'eux.
Demain est un autre jour ;
La suite elle s’écrira journée après journée , mais dans un coin de leurs têtes se sont des joueurs décomplexés qui se déplaceront par deux fois à Lyon puis à Aurillac, n’ayant rien à perdre et tout à gagner . Deux gros morceaux en perspective qui devraient permettre d'emmagasiner un peu plus d'expérience et des points avant de recevoir Grenoble dans trois semaines.



http://louberet.skyrock.com






Michel Sespiaut


Auch 18 - Oyonnax 15

Temps frais. Pelouse en bon état ; 2 500 spectateurs. Arbitre : M. Pomarède (Côte-d'Argent).
MT : 12-12.
Vainqueurs : 5 P (3e, 8e, 26e, 50e, 54e), 1D (11e) Dut.
Vaincus : 5 P Bousquet (5e, 14e, 16e, 40e, 70e), Bouillot (36e).
Evolution du score : 3-0, 3-3, 6-3, 9-3, 9-6, 12-6, 12-9, 12-12, 15-12, 18-12, 18-15.
AUCH : Duffau ; Bosque, Buto, Acebes, Bérot ; (o) Dut (m) Clarac (Salle-Canne, 73e) ; Eymard, Fabre (Medvès, M-T), Saint-Lary (cap) ; Valdès (Etchegaray, 73e), Tapasu ; Menkarska, Campo (Casals, 62e), Delom (Nerocan, 62e).
Remp. tempo : Valdès par Etchegaray (12-16).
Buteur : Dut (5/7 P), ½ D).
OYONNAX : Bousquet ; Oulouma, Thuries, N'Goma, Naves (cap) ; (o) Bouillot (m) Pic (Authier, 54e) ; Marth (Laurent, 50e), Fono, Monzeglio ; Beukes, Nemecek ; Volschenk (Nuetsa-Fotso, 46e), Tebani (Humbert, M-T), Rapant (Minassian, 67e).
Remp. tempo : Marth par Laurent (8-14). Buteurs : 5 P (5, 14, 40, 70) Bousquet, (36) Bouillot.

L'homme du match : Pierre-Alexandre Dut (Auch).

Voir le profil de l'utilisateur http://louberet.skyrock.com/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum