AUCH RUGBY CHRONIQUES FORUM

Ce forum est dédié aux chroniques colorées des rencontres du FC Auch Gers revisitée par Lou BERET et aux amis du Rugby terroir amazone


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Vainqueur ( 17 à 10 ) à Lannemezan AUCH fait le mêtier sans s'embourber !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Admin

avatar
Admin
RUGBY TERROIR AMAZONE – Décalages…

Michel Sespiaut - Chroniques en plein Gers


Dimanche 24 Janvier 2010

Stade François SARRAT à Lannemezan
2000 spectateurs
ARBITRE Mr Bonhoure (Comité du Languedoc)

CERCLE AMICAL LANNEMEZANAIS 10 FC AUCH GERS 17


Pour AUCH 1 ESSAI de Hugo RONGIERAS ( 52 e) 4 Pénalités de Benjamin Feilles (3 13 18 et 20 ème) ;
Pour LANNEMEZAN 1 essai MOURET( 61e)
(. 1 transformation POCHELU 1 pénalité HERAUT (70 ème )

A une semaine d’intervalle un même score à 17 points vient sceller la seconde victoire du FCAG à l’extérieur, après l’embellie de Mont de Marsan c’est LANNEMEZAN qui s’incline sur ses terres , dire que cette victoire était attendue et souhaitée reléve de l’euphémisme , encore fallait il aller au bout de nos convictions.
Il est un temps pour tout, celui ou le cuir brille, la chanson du geste enlevé comme un vol de palombes à la pointe du jour surgissant de la brume matinale pour une séquence émotion
Le temps des labours n’est pas encore venu que la terre lourde de promesses engourdie lui a succédé
Ces temps incertains ou le joueur devient terrassier sous son masque de boue, quand le jeu piétine et que les gazelles frigorifiées quémandent l’offrande rare d’une ogive à la trajectoire aussi improbable que l’herbe tendre dans un marigot impossible .
Le gain de la rencontre sur le bourbier de François SARRAT de Lannemezan était un exercice en forme de figure imposée face à des locaux qui en dépit d’un engagement courageux ne sont encore jamais parvenu à s’imposer sur leurs terres
Champion de fédérale 1 , il y a loin de la coupe aux lèvres pour espérer être compétitif dans le rugby professionnel impitoyable pour les faibles
Pour les Gersois encore un peu verts mais sur le chemin du renouveau , la voie du maintien désormais dégagée passair par le plateau et s’approche désormais à grand pas
Au plan comptable, remontés à la 11 ème place les Gersois ont doublé Montois et Tarbais et retrouvent le milieu du peloton ou il fait chaud au cœur de l’hiver
Aix en Provence 1er relégable est désormais à 17 points et Colomiers premier non relégable a concédé le nul à Grenoble sur son terrain pour pointer à 11 points, les affaires Gersoises se présentent désormais sous de bons hospices, à condition que les blessures épargnent nos forces vives !

AUCH fait le métier sans s’embourber !
Il y avait tout à redouter d’un match ou nous avions plus à perdre que nos hôtes résignés à descendre par la force des choses mais surement pas au pint de baisser la garde
La blessure dés l‘échauffement du jeune Nathan Thierry suppléé par Bastellica aurait pu passer pour un mauvais présage en ‘autres circonstances
Une entame hormonale prévisible chez un mal classé , un terrain lourd aux allures de labour et une pluie battante tout le long de la rencontre pour finir de noyer toutes possibilités offensives
Il n’en fut rien
Nous fumes bien vite rassurés tant les Auscitains maitre de leur sujet dés l’entame mais aussi de leurs nerfs face à la provocation ordinaire de quelques coups de tromblons « desesperados » assénés par la seconde ligne Haut Pyrénéenne qui subissait à l’impact comme sa première ligne tout au long de la rencontre
L’occasion de souligner les progrès constants dans le domaine de la discipline d’un David PENALVA métamorphosé cette saison sous la houlette de Gregory Patat et de plus encore impeccable dans le jeu hier soir et qui mérite la distinction des trois étoiles du Midol .
Le colosse Lusitanien resta de marbre face aux provocations de ses adversaires du jour qui s’apparentaient à l’énergie du désespoir , laissant le soin à son artilleur de faire rapidement sa pelote des fautes adverses, grâce à des pénalités accordée logiquement par Mr Bonhoure, mais qui curieusement s’évaporèrent au cours du second acte alors même que les plongeons des Hauts Pyrénéens restèrent largement impunis, transformant les regroupements en thalassothérapie et le cache ballon des ballons portés en bains de boue
L’ouvreur Benjamin Feilles bon pied bon œil, sur et inspiré comme à l’habitude fit le métier proprement faisant la démonstration de sa jeune maturité et en ajustant la mire sans trembler , 12 points dans les fouilles et 100 % de réussite aprés 20 ‘, chapeau au gamin !
De quoi chasser les nuages de l’incertitude qui planaient avant le début de la rencontre sur un derby pardoxal entre ceux qui n’avaient plus rien à perdre et ceux qui avaient tout à perdre en s’inclinant chez le dernier , qui n’avait encore jamais réussi à s’imposer sur ses terres
Le réalisme Auscitain, et et la pluie continue qui s’abattait semblaient bien noyer les derniers rêves de maintien du Cercle Amical Lannemezanais et son public éteint et résigné.
Les hommes de DANTIN en dépit de tous leurs efforts pour se monter menaçant étaient facilement contenus par une défense Auscitaine bien en place
Après une fin de mi temps étiolée
C’es tout le contraire qui advint, imprécisions et dispersions semblèrent gagner les rangs Auscitains en seconde période.
Après l’essai collectif autour de l’heure de jeu sur un ballon porté planté par Rongieras couvé par toute la famille au cul du camion , Hugo qui venait de suppléer Alexandre Ricaud sonna la fin des réjouissances et le FCAG étrangement sortit complètement du match, panne de secteur , courant alternatif , abandonnant la conduite du jeu à des hommes du plateau qui eurent le mérite de relever la tête devant une passivité inquiétante et se remettant même à espérer ce qui est un comble devant la tournure de la rencontre
J’en veux pour preuve cette essai « casquette » concédé
Sur un petit coup de pied par dessus le regroupement, de DUFFARD l’ex Auscitain ; pour un petit coté déserté par une défense aux abonnés absents . Une action à zéro passe qui permit au Lannemezanais MOURET de pointer au nez et à la barbe de l’arrière garde Gersoise totalement dé positionnée
Les ailes Gersoises repliées hier soir et peu en verve dans le bourbier Lannemezanais , confinés qu’elles étaient à baisser la tête pour bouger de la viande dans le petit périmètre imposé par les conditions climatiques
Même si le jeu demande faute, quelques oublis de placement sur des ballons de replis sont à corriger sans délai sous peine de déconvenues face à des adversaires plus coriaces ou moins naïfs
Sans manquer de respect à l’adversaire du jour , c’est l’occasion de regretter parfois la propension de notre jeune équipe a se mettre au niveau de l’équipe adverse , tombant peu à peu dans le panneau du faux rythme des hommes du plateau , opposant pourtant de maigres arguments mais qui eurent le mérite d’ arracher un bonus défensif hors d’atteinte à l’heure de jeu
Nous serons indulgent sur les points oubliés en route particulièrement par l’infortuné Vincent cortes dont le doute qui colle à ses rampons sembla gagner les rangs de ses coéquipiers dés son entrée sur le terrain Nous passerons aussi sur son mouvement d’humeur à la sortie , preuve de sa prise de conscience d’avoir complètement raté sa prestation
Vincent est un gentil garçon qui ne mérite pas les commentaires acides entendus ici et là
Il n’empêche que son manque total de réussite et de confiance n’est pas nouveau et n’a pas trouvé de solutions interne quand de bonnes volontés se sont manifestés pour l’aider , classées sans suites..
Pourtant il a conservé longtemps la confiance de ses coachs et a eu sa chance jusqu’au bout ; rentré sur le tard suppléer Benjamin Feilles secoué par des placages à retardement impunis, il fit peine à voir, mais n’apporta aucune des garanties que l’on attend de lui dans pareille situation , lui qui était le taulier à l’entame de la saison
Il lui faut refaire ses gammes, jouer régulièrement avec le groupe Espoir pour retrouver ses repères et un semblant de compétitivité susceptible d’aider le groupe en cas de besoin

On ne peut passer sous silence les agressions multiples dont fut victime Benjamin Feilles , qui laissèrent les impayables référés de marbre , mais de ça aussi on a malheureusement l’habitude …
On aurait pu longtemps regretter ces coups de pieds de pénalités ratés ou oubliés qui auraient du sceller la rencontre bien avant son terme , pour un suspens qui n’avait pas lieu d’être
Il était écrit que nous n’aurions cette saison aucun match facile
S’il est un domaine ou cette équipe doit grandir c’est bien dans celui de la conservation et de la maitrise des fins d rencontre ou une fébrilité incroyable s’installe parfois à la faveur des changements
On le sait bien, seule la victoire est belle, et à défaut d’être majuscule après la démonstration des 20 premières minutes elle fut finalement préservée et c’était la seule ambition du jour qui nous satisafit pleinement disons le . Même si la manière fut imparfaite, 20 ‘ parfaites 40 passables et 20 médiocres, le contrat est bel et bien rempli !

En AGEN même … pour tutoyer le haut niveau !
Après tout dans une semaine, forts de ce paradoxe et surtout de la nécessité de se resserrer avant d’affronter un leader de la PROD2 revanchard , surtout quand il vient de se faire égratigner en concédant à La Rochelle puis à Oyonnax deux défaites consécutives qui ne sont pas infamantes mais avec un maigre pécule d’un point glané qui n’est pas la cadence d’un champion
Nous sommes tout aussi capable de nous hisser au niveau de l’armada Agenaise pour un match que nos « irréductibles « s joueront libérés de toute contrainte face à une équipe Agenaise après un coup de moin bien , qui aura surtout beaucoup à se faire pardonner sur ses terres ou elle devra fatalement prendre le jeu à son compte ,laissant à l’opportunisme Gascon son alignement et sa mélée solide , la possibilité de contester les velléités Agenaise , un art consommé du contre ou ne sommes pas les plus maladroits
Gregory fera vraisemblablement tourner l’effectif, ce sera l’occasion belle pour les frédéric Medves Eric Espagno et autre Erwan Berot revenu de blessure dont les qualités sont évidentes, de retrouver le gout de la compétition du temps de jeu pour postuler à nouveau aux premiers rôles face à ce qui se fait de mieux cette saison
Ils en ont les moyens, nous autres en avons la conviction et l’envie de voir hisser les couleurs Auscitaines à hauteur de l’enjeu d’un match de gala proposé à un un club régénéré pour faire honneur à ARMANDIE à l’an neuf du Rugby Gersois


“en daban toustem” – En avant toujours

Lou BERET

http://louberet.skyrock.com

Les amis retrouvez mes Rubriques en ligne sur la Radio Gascona FM

http://www.gascognefm.com/

Le forum de discussion autour des comptes rendus de match

http://auchrugbychroniques.forumsclub.com/forum.htm

Voir le profil de l'utilisateur http://louberet.skyrock.com/

2 Quel dommage... le Mer 27 Jan - 21:30

Quel dommage que ce petit talent ne soit pas accompagnée par miss modestie et ses dauphines… Les précédents posts de LB comprenaient des ivresses, des offenses insupportables de la part de qui se prétend passionné par le rugby.

Question de dosage culinaire ? D’hormones brouillonnes qui obligeraient son auteur à une vanité extravagante, comme celle des dindons en rut ?

Avez-vous déjà vu un dindon en rut ? Vaut le détour dans une cour de ferme, je vous promets…

Voilà pourtant des moments de pure poésie ; on y sent ce qui pourrait être l’amour du rugby, du temps qui passe aussi… Las, encore une fois, la dingue s’empare de l’auteur qui monte sur la scène et nous dit « Je suis le bon dieu du Club !».

Le saltimbanque qui faisait rêver, alors s’enferme dans sa camisole.

Pourtant, ce passage était bien joli : « Il est un temps pour tout, celui ou le cuir brille, la chanson du geste enlevé comme un vol de palombes à la pointe du jour surgissant de la brume matinale pour une séquence émotion.
Le temps des labours n’est pas encore venu que la terre lourde de promesses engourdie lui a succédé.
Ces temps incertains ou le joueur devient terrassier sous son masque de boue, quand le jeu piétine et que les gazelles frigorifiées quémandent l’offrande rare d’une ogive à la trajectoire aussi improbable que l’herbe tendre… »

Voir le profil de l'utilisateur

Admin

avatar
Admin
beaucoup de fiel et peu d'arome dans ces jufements dignes d'un correcteur en mal de copies bardé d'un courageux anonymat pour tout brevet de compétence éclairée

Un persiflage qui justifierait d'être poursuivi, quand l'anonymat du forum est rompu délibéremment comme chcun peut le constater sur le forum de ce grand démocrate et qui sera pourtant toléré dans cet espace de liberté, je vous en laisse juge

Lou BERET , soumis à un inquisiteur a été banni par ce Torquemada obscurantiste au souffle aussi court que ses idées ,

parce que Lou BERET interpelle et dérange les certitudes bouscule les sentiments convenus des bonnes ames sur

ces biens pensants tels les vaches au pré , qui regardent les trains passer en ruminant quand la survie de notre club se jouait et que d'autres se bousculaient dans la loco pleine d'escarbilles pour garder la machine sur les rails

la est toute la différence entre les baratineurs et ceux qui s'engagent et agissent !

tu ne seras pas ici , cher Swing, soumis au régime de je ne sais quel karma , pour être réincarné en dindon de la farce
au milieu de ta basse cour au risque de finir la plume roussie

En dépit de tes commentaires ou l' obscurantisme se dispute à l' agressivité malsaine
tes propos resteront pour la postérité ce qu'ils sont, insignifiants autant que méprisables
teintés d'une pointe d"ibteret que tu as du mal à dissimuler c'est tout le paradoxe

Ainsi se termine cette petite leçon de démocratie et aussi de savoir vivre que tu n'as pas volée

à méditer cher sweet chariot , du haut de ta chariotte un peu lourde et brinquebalante à mon gout
tu risques surtout de tomber de haut le nez dans le caniveau et ce ne sera pas la faute à Voltaire ni à Rousseau .


Good game , set and match ...comme disent les rosbifs

Voir le profil de l'utilisateur http://louberet.skyrock.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum